Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme ils l'avaient fait l'année dernière, les militants du Front Européen de Solidarité pour Chypre ont défilé dans les rues de Nicosie ce 20 juillet, pour rappeler au monde la situation de cette ile grecque partiellement occupée depuis 1974 par la Turquie via la pseudo-république Turque de Chypre du Nord. Une conférence internationale s'était tenue la veille à Limassol. Ce drame est le résultat de l'indécision, voire la trahison, de l'armée grecque qui refusa de soutenir la tentative de renversement du régime pro-communiste du président Makarios par la Garde Nationale et le groupe armé EOKA B, dirigé par le général Georgios Grivias. Celui-ci avait activement participé à l'écrasement de la subversion communiste en Grèce ( 1946-1949 ). Le but de l'EOKA B, après combattu les armes à la main contre le colonisateur britannique et ses collaborateurs locaux, était de s'opposer aux velléités impérialistes turques et réaliser l'ENOSIS ( réunion de l'île à la Grèce ). Le bilan de l'offensive turque (opération Attila ) sera terrible : des milliers de chypriotes grecs tués, déplacés ou disparus. 6000 d'entre eux survivent toujours séquestrés dans un "village prison" situé en zone d'occupation turque. 150 000 colons turcs venus d'Anatolie ont été installés à Chypre depuis 1974, accompagnant un processus de "turcisation" de la toponymie et de destruction des lieux de cultes orthodoxes.

L'European Solidarity Front for Cyprus ( ESFC ) fut créé en 2014 à Rome, à l'initiative de militants chypriotes, grecs et européens, en vue populariser la lutte méconnue de ce peuple européen héritier de plus de 11 000 ans d'histoire. L'objectif ultime étant la libération de l'intégralité du territoire chypriote et l'expulsion du colonisateur turc.L'ESFC contribue à cet effet à l'entretien de la mémoire des héros et martyrs de la cause chypriote-grecque. Le status quo et l'occupation sont cautionnés par les gouvernements grecs et turcs, tous deux affiliés à l'OTAN. La lutte nationale menée de manière radicale et intransigeante a jadis permis de libérer Chypre du colonialisme britannique. L'ESFC est en première ligne sur les barricades d'un combat, qui comme celui pour la libération du Kosovo, est le combat de l'Europe entière contre l'alliance des impérialismes occidentaux et ottomans.

A Squadra

Partager cet article