Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est le 1er août que dans villes et villages, les bretons se rassemblent pour leur fête nationale. Celle-ci fut instaurée par le premier duc de Bretagne Alan al Louarn dit "Barbetorte" après sa victoire de Trans-la-Forêt sur les Vikings en 939. Ceux-ci avaient en 931 réduit le Royaume de Bretagne en duché soumis aux Jarl de Normandie. Barbetorte parviendra à unifier le territoire breton et fera de Nantes la capitale du duché, assurant à son peuple une destinée collective. La fête nationale bretonne est donc placée sous le signe de la guerre ( seconde fonction dans la morphologie des sociétés d'origine indo-européennes )

La période du 1er août est également celle de Lugnasad, fête traditionnelle celtique à la fois solaire ( Lug , Dieu de la Lumière, relevant de la première fonction, souveraine et magico-religieuse) et agraire, marquant le début des récoltes de blé ( troisième fonction liée à la fécondité et l'abondance ).

La coïncidence de ces deux fêtes, leur évidente complémentarité-de par leurs références aux trois fonctions traditionnelles- leur donnent une dimension politiquement incorrecte qu'ont parfaitement appréhendées les forces de la Subversion.

Les hiérarques du Parti Socialiste Français tentent donc depuis 2009 de leur opposer une pseudo-"fête de la Bretagne", le 19 mai, résultant de la laïcisation forcée de la Saint-Yves ( considéré comme l'un des patrons de la Bretagne par l’Église Catholique ) dans un premier temps transformée en "Fête-Yves". La "fête de la Bretagne" officielle du 19 mai est donc en réalité celle de la "Région Bretagne", amputée d'une partie de son territoire et soumise au jacobinisme parisien. Les festivités subventionnées par les pouvoirs publics y ont été soigneusement purgées de tout élément d'ordre religieux ou traditionnel, au profit de divertissements servant de prétexte à propagande intensive-et grossière- sur le thème de la "Bretagne ouverte au monde, plurielle et métissée".

Mais l'offensive anti-traditionnelle ne s'arrête pas et l'on notera également que ce samedi 1er août 2015, est organisée dans la petite ville de Gourin dans le Morbihan la 8ème édition de la Festy Gay, que les organisateurs décrivent comme "un défilé entre Gay Pride et Techno-Parade".

Les bretons les plus conscients se font donc fort de maintenir vivace une fête nationale du 1er août imprégnée de la plus longue mémoire, celle de l'esprit celtique hérité des plus lointains ancêtres.

A Squadra

Partager cet article