Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce samedi 15 août, jour de l'Assomption de Marie les cloches des églises corses sonneront à midi à l'appel de l'évêque d'Aiacciu Olivier de Germay. Les catholiques se rassembleront à l'issue des messes sur les parvis pour une prière à la Vierge, en solidarité avec les Chrétiens d'Orient, menacés de génocide par les organisations terroristes islamistes en Irak et en Syrie.

Les crimes de masse perpétrés contre les Chrétiens de cette zone sont le résultat du partenariat entre les puissances occidentales, les pétro-monarchies wahabites, la Turquie néo-ottomane d'Erdogan et la confrérie des Frères Musulmans, engagés dans une entreprise de renversement de la Syrie Nationaliste. L'éradication de la Chrétienté traditionnelle orientale constituant un but de guerre occulte mais partagé par tous les complices de l'agression.

Si beaucoup de Chrétiens ont fui la barbarie, d'autres ont choisi de faire face, de lutter les armes à la main pour leur droit à l'existence sur la terre de leurs ancêtres. En Irak, nombre d'entre eux combattent au sein de l'armée régulière ainsi que dans les rangs des milices kurdes. Depuis mars 2015, une brigade de l'armée irakienne exclusivement composée de Chrétiens, les "Gardes du Tigre" affronte les terroristes de l’État Islamique au côtés des perchmergas kurdes, dans la région de Nimive. Des milices assyriennes autonomes, qu'ont rejoint quelques européens se développent dans certaines zones isolées.

Mais tous savent que la seule véritable garantie de la survie des communautés chrétiennes de la région ( Irak, Syrie, Liban ) est la pérennité du régime nationaliste syrien de Damas. En Syrie, les Chrétiens en âge de combattre servent dans l'Armée Arabe Syrienne, mais aussi, dans les zones isolées, au sein de milices de défense territoriales. Ainsi, dans la ville de Qamichli ( governorat d'Hassakeh, au nord du pays) le groupe armé "Office de protection syriaque", également connu sous le nom de Sootoro, armé et financé par l’État syrien opère depuis 2013 dans toute l'agglomération en liaison avec les forces armées.

Dans la région de Damas, mais aussi au Liban, les grecs-orthodoxes ont rejoint nombreux les formations de combat du Parti Social Nationaliste Syrien qui affrontent le terrorisme islamiste en liaison avec l'Armée Arabe Syrienne et les services de renseignements.

Les Chrétiens d'Orient n'ont rien à attendre d'états occidentaux directement à l'origine de leurs malheurs actuels, le monde catholique européen tentant de survivre en Zone d'Occupation Américaine.( ZOA ). Héritiers spirituels de l'Empire Romain d'Orient, leur sauvegarde viendra du soutien sans faille de la Russie à la forteresse baathiste syrienne.

Les avant-gardes idéologiques entourant Vladimir Poutine entendent restaurer la dignité de "Troisième Rome " dévolue à Moscou en tant que centre civilisationnel régi par l'harmonie hiérarchisée de l'autorité spirituelle et du pouvoir temporel, voué à protéger la foi orthodoxe et les traditions de la Rome Impériale ( première Rome) après la chute de Constantinople ( deuxième Rome ) en 1453. Le titre de Tsar ( César ) et l'Aigle Bicéphale symbolisent cette continuité. Par delà de ses aspects humanitaires ou politico-économiques, c'est bien dans cette dimension métaphysique, voire eschatologique que doit être appréhendée la guerre actuelle en Syrie et partant, la survie ou la disparition de la Chrétienté moyen-orientale.

Plus que pour leur destin personnel ou communautaire, les Chrétiens d'Orient qui luttent les armes à la main combattent sur l'une des lignes de front d'une guerre globale et totale menée contre la Civilisation par les forces du non-Être- commandées depuis Wall Street et la City londonienne- et de leurs auxiliaires wahabites.

C'est pour eux qu'à la Vierge Marie, seront adressée nos prières.en cette fête de l'Assomption.

A SQUADRA

Partager cet article