Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 Une bonne nouvelle de Syrie. La journaliste ukrainienne Ankhar Kotchneva,enlevée en octobre dernier par un groupe terroriste de la pseudo-Armée Syrienne Libre,est parvenue à s'évader et rejoindre les lignes de l'Armée gouvernementale.

 

Les terroristes réclamaient 50 millions de dollars en échange de sa libération.Son drame n'a fait l'objet d'aucune campagne de sensibilisation en Occident car Ankhar Kotchneva  n'est pas une journaliste du Système.Elle dit la vérité concernant les rebelles et n'a pas caché sa sympathie pour l'Armée Nationale Arabe Syrienne,une armée issue d'un peuple dont elle partage la vie depuis  plus de vingt ans.

Durant sa captivité, Ankhar a perdu 30 kilos,survivant sans soins dans une pièce sans fenêtres.Elle n'a pas cédé aux exigences de ses ravisseurs de  faire de fausses déclarations vidéos.

 

           Les "combattants de la liberté "de l'ASL  au festival de Cannes en compagnie de l'agent israelien Bernard Henry Levy.

 

La pseudo "Armée Syrienne Libre" à laquelle appartiennent les ravisseurs d'Ankhar, est essentiellement composée de deserteurs, de gangsters locaux, mais surtout de prés de 60 000 jihadistes venus du monde entier, financés par le Qatar et l'Arabie Saoudite,sommairement formés dans des camps du sud de la Turquie, encadrés par les services  turcs et occidentaux . Ces mercenaires jihadistes constituent une véritable légion étrangère au service de l'axe américano-sioniste,utilisée en Bosnie, Kosovo, Lybie etc..  et vouée, entre autre,à la persécution des Chrétiens.

Le ministre français des affaires étrangères Fabius a ,de concert avec son homologue britanique,exigé que l'Union Européenne fournissent les terroristes en armes lourdes ( missiles sol-air notamment ).

 

 

La libération d'Ankhar Kotcneva constitue une défaite de la France et  de l'Impérialisme et une victoire du camp des peuples libres.

 

A Squadra

 

 

 

 

Partager cet article