Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

    Le festival Arte Mare de Bastia est l'une de ces manifestations culturelles grassement subventionées par les collectivités locales mais vouées au plaisir d'une petite minorité de bo-bos provenant essentiellement du corps enseignant, chargés de relayer auprés de la jeunesse les mots d'ordre de la propagande mondialiste. Ce type d'évènement,censé incarner une certaine ouverture d'esprit, répond en réalité à un cahier des charges rigoureux incluant la prestation de propagandistes de la pensée unique .

  L'édition 2013 n'échappe pas à la règle et l'invité d'honneur était la journaliste et écrivain libanaise Joumana Haddad, venue présenter au théatre de Bastia  sa dernière oeuvre "Superman est arabe, de Dieu, du mariage, des machos et autres désastreuses inventions".

 

                               

 

  Mme Haddad ne vient donc pas à Bastia évoquer la lutte héroique de son peuple face à l'aggression israélienne de 2008, ni le sort de son compatriote Georges Ibrahim Abdallah qui croupit depuis 26 ans dans les prisons françaises, mais nous entretenir de féminisme radical "made in U.S.A." .

Sa cible:  le système patriarcal, les valeurs familiales et religieuses traditionnelles enracinés dans la culture de son pays.  Joumana Haddad fut cooptée et "lancée" par la papesse du féminisme occidental Elizabeth Badinter, héritière de l'empire financier Bleustein-Blanchet ( publicis), lors de son voyage au Liban en Janvier 2013. Elle prône une disparition totale de la religion, qui selon elle assoit la domination masculine, une féminisation des hommes trop virils et machos, causée par l’ éducation de leurs mères selon elle, et une défloration des bébés filles pour les affranchir de la tradition de la virginité…

 

MmeHaddad professe ses théories "émancipatrices"  à la Lebanese American University à Beyrouth avec le soutien et l’encouragement des États-Unis et de diverses associations financées par eux comme le Global Fund for Women, le Young Feminist Wire, Bahitat « The Lebanese Association of Women Researchers », etc.

 

  Rédactrice en chef du magazine "dédié au corps" Jasad, MMe Haddad se fendit d'une lettre publique insultante envers le pape Benoit XVI ( évidemment relayée par tous les grands médias occidentaux) à l'occasion de sa visite historique au Liban en novembre 2012.

 

Sponsorisée par les U.S.A, Joumana Haddad, rédactrice en chef d'une revue érotique, s'en prend au pape et aux valeurs traditionnelles de son peuple.

 

 

  A l'instar des Pussy Riot, FEMEN et autres Caroline Fourest, Joumana Haddad est chargée par ses sponsors d'oeuvrer à l'affaiblissement des conceptions et formes traditionnelles qui au Liban fournirent l'armature spirituelle de la résistance à l'oppression sioniste.

 Les services culturels de la C.T.C. et de la Ville de Bastia, controlés par des membres du P.C.F, remplissent leur mission au service de l'impérialisme occidental.

 

a Squadra

 

Partager cet article