Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

  Les débats et le vote de l'Assemblée de Corse autour du rapport de la "commission Chaubon" ne semblent pour l'instant  susciter que peu d'intérêt en dehors des milieux politico-médiatiques. Ci-dessous la réaction de Jean-Pierre Santini, militant de la première heure de la Lutte de Libération Nationale et défenseur intransigeant de la voie de l'auto-émancipation populaire en dehors des cadres imposés par la puissance occupante.

 

 http://s1.e-monsite.com/2009/08/13/06/43259423site-cunsulta-photo-conference-4-aout-2009-gif.gif

 

    Le vote de l'Assemblée territoriale du 27 septembre 2013 est historique pour trois raisons :
1. Il satisfait la vieille revendication autonomiste (voir le livre "Autonomia" publié par l'ARC en 1974).
2. Il liquide la revendication indépendantiste et le lutte de libération nationale. Les 4 représentants que l'on pouvait présumer indépendantistes ont applaudi sans vergogne la conclusion du discours de Paul Giacobbi, évoquant son père ( Corse Française et Républicaine) qui déclarait : "Je suis d'autant plus Français que je suis Corse et d'autant plus Corse que je suis Français."
3. Il signe l'arrêt de mort de la nation corse car une nation ne peut procéder que d'elle-même, des lois fondamentales qu'elle se donne et non pas d'une constitution étrangère.

Seul le processus de la Cunsulta Naziunale et la lutte de libération nationale dans ses formes multiples pourraient encore porter l'espérance d'une restauration pleine et entière des droits nationaux du peuple corse.
Il appartient aux patriotes qui mesurent lucidement l'état de déliquescence de l'idée nationale de refonder aujourd'hui les structures permettant l'organisation de la résistance .     

 

Jean-Pierre Santini   

Partager cet article