Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le père François Mourad, égorgé par des terroristes salafistes soutenus par l'Occident

Face à l'avancée des troupes de l'Armée Nationale Syrienne, les groupes terroristes soutenus par l'Occident et les pétromonarchies du Golfe pratiquent la politique de la terre brulée. 

Des rebelles appartenant à un groupe du "Front Al Nosra "ont assassiné dimanche 23 juin 2013 le Père François Mourad dans le couvent de Ghassanieh, près de Homs, en Syrie. Le monastère a été entièrement pillé par des hommes armés, rapporte le 24 juin la Custodie franciscaine de Terre sainte à Jérusalem. Le religieux âgé, de nationalité syrienne, qui vivait en ermite, avait quitté son ermitage au début de la guerre en Syrie. Il avait rejoint un frère affaibli et desservir une communauté religieuse voisine, mais également pour trouver un peu plus de sécurité.

  Le père Mourad  et deux autres moines fransiscains non identifiés à ce jour, ont été enlevés puis décapités au couteau par les terroristes salafistes, au motif qu'il "collaboraient avec le régime impie de Bashar Al Assad". La sentence de mort a été déclamée par le chef du groupe, un tchetchène maitrisant mal la langue arabe. L'exécution a été filmée par les bourreaux et les vidéos diffusées sur de nombreux sites internet.

« Je voudrais que tout le monde sache, a réagi le responsable régional des franciscains de Syrie Halim Noujaim, qu’en soutenant les révolutionnaires, l’Occident soutient les extrémistes religieux et aide à tuer les chrétiens. »

 

France et Qatar, bien décidés à armer "les rebelles syriens"  

     Comme dans le Caucase, les Balkans, ou en Lybie, les mercenaires jihadistes combattent en Syrie au service du " Nouvel Ordre Mondial"  planifié par Washington, pour lequel les formes Traditionnelles du Christianisme constituent un ennemi prioritaire.

 

A Squadra .

Partager cet article