Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 


 

 

L’avenir de l’Europe, blanche, chrétienne, aux racines païennes, se joue en Russie. La Russie, qui hier était la patrie réelle de tous les communistes, est devenue la patrie réelle de tous les nationalistes blancs. Et même, dans une certaine mesure, de tous les nationalistes de chaque nation du monde.

Quelques puissent être ses imperfections, ses faiblesses, aussi lointaine nous paraît-elle, seule la Sainte Russie représente le dernier espace de liberté pour les peuples blancs. Des romantiques ou des idiots se figurent qu’en ce bas monde la lutte pour la vie s’aménage toujours à la lumière des attentes scrupuleuses du droit positif. Face à des carnassiers sans foi ni loi, comment pourrait-on reprocher aux Russes d’être des loups ? Toujours la dureté russe sera pour nous un signal salutaire.

L’Allemagne, l’autre grand pilier de l’Europe, est malheureusement sous occupation américaine, sous la coupe d’une clique de ploutocrates tout aussi dégénérés que ceux des démocraties de marché occidentales. On le jugera à ses perspectives démographiques, proprement suicidaires. Les menées américaines visant à créer un bouclier anti-missiles, en Pologne notamment, confinent pour nous, nationaux bretons et européens, à une atteinte directe aux intérêts de notre continent.

Il suffit de parcourir la presse occidentale, et française comme de juste, pour mesurer à quel point la Russie Poutinienne est traînée dans la boue. C’est là la marque de toute la justesse de la politique du Kremlin, notamment vis-à-vis des requins sionistes de la finance mondiale.

Pour nous, l’Empire russe est le grand foyer de la race européenne en devenir. Ses ennemis sont les nôtres, ses alliés le sont aussi. La Russie a écrasé l’athéisme, elle vaincu le communisme, elle vaincra le cosmopolitisme financier. En Russie bat le cœur de l’Europe impériale. Cela ne nous dispense d’aucune lutte, mais nous conforte que face à l’ennemi, nous avons de puissants alliés.

 

  breiz atao  14 / 05 / 12

 

 

 

 

Partager cet article