Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le 19 mars 2004 , une charge explosive de faible puissance explose dans la Rue Droite à Bastia , début d'une vague d'actions visant traficants de drogue et ressortissants d'origine maghrébine . Ces actions, applaudies par une grande partie de la pohttp://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTGuAeB5HthJ-IrFLJ_b8aSEBRMF_m3iWOGFHXy3IaanWnRWnsLpulation et condamnées par "le Système" , seront revendiquéees par les "CLANDESTINI CORSI" un groupuscule de jeunes désoeuvrés et dépolitisés .

 

Dans sa communication, ce groupe se déclarera "ni raciste , ni nationaliste" et dissociera refus de l'immigration et lutte contre l'état français . Cette erreur politique et stratégique grave entrainera le démantelement rapide du groupe et le lynchage médiatico-judiciaire de ces jeunes . Bien que mineurs pour la plupart , ils furent trainés devant une juridiction anti-terroriste spécialement constituée et écopèrent de lourdes peines pour des actions n'ayant entrainé que des dégats matériels minimes.

 

 

Le mouvement national corse réagit diversement . Les uns se ridiculisèrent par leur présence à une manifestation "antiraciste" organisée par la préfecture et les officines mondialistes françaises ( couverte par la chaine de télévision  qatarie Al Jazeera ), les autres dénoncèrent la statégie de la tension de l'état visant par sa politique d'immigration massive à créer des tensions éthniques, un besoin d'ordre justifiant son action et le plaçant en position  centrale "d'arbitre" .

 

Face à l'aggravation de la crise sociale et la montée de la colère populaire , il n'est pas exclu que le Pouvoir  tente de susciter ou raviver des conflits horizontaux  et autres "chocs de civilisations" entre victimes du système . Et que d'autres "clandestini corsi" apparaissent,  favorisés voire créés de toutes pièces par les services spécialisés d'un état fort d'une vieille tradition de barbouzerie, sans compter un possible activisme souterrain au profit d'intérêts plus lointains.

 

    Les nationalistes révolutionnaires corses ne cesseront donc de le répéter : l'immigration et ses nuisances font partie intégrante du "problème français" et de la logique capitaliste qui régit le monde occidental. Ces questions ne peuvent donc être appréhendées que dans la cadre d'une réflexion politique globale développée par le débat public actuel sur l'avenir de la Corse  et dans lequel elles doivent être inclues. L'appropriation décomplexée de ces thèmes par une mouvance nationaliste structurée et (re) politisée sera seule à même d'éviter provocations, dérives, et récupération par le Front National. Combattre les métastases sans s'attaquer au Cancer, c'est faire le jeu du Système qui chaque jour, oeuvre à la destruction des peuples Européens. 

 

A SQUADRA 

Partager cet article