Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 http://www.alta-frequenza.com/var/alta/storage/images/l_info/l_actu/bilan_d_activite_2012_et_perspectives_pour_le_collectif_a_droga_fora_61800/413278-1-fre-FR/bilan_d_activite_2012_et_perspectives_pour_le_collectif_a_droga_fora_full_actu.jpg

 

  Le collectif " A droga fora " avait convié la presse ce lundi à l'université de Corti pour exposer le bilan de son action et les projets des mois à venir. Au programme diverses actions de sensibilisation , mais surtout la volonté d'inscrire  la question de la drogue dans le débat des élections municipales comme l'a rappelé Denis Luciani, l'un des animateur du collectif, par ailleurs président de l'Associu di i Parenti Corsi : "  Lors des élections municipales, nous allons être attentifs à ce que les candidats prennent position contre ce fléau. Nous avions déjà interpellé les candidats lors de la présidentielle de 2012 concernant la dépénalisation des drogues douces en faveur de laquelle certains se prononçaient. "

 

Une interpellation fort à propos, sachant que la dépénalisation des drogues est activement soutenue par des partis mondialistes comme Europe Ecologie les Verts ( représenté au sein du  gouvernement français actuel ) ou le NPA et dont des affidés seront associés à des listes de la gauche française, à Bastia comme à Aiacciu .

 

 

Le combat contre les drogues ( légales ou non ) ne saurait être mené par un catalogue de mesures, préventives ou répressives, comme il ne saurait être dissocié de la lutte politique et idéologique contre un système de valeurs libéral, lié à la société de consommation ,aux "droits individuels", à l'idéologie de la transgression et de l'assouvissement des pulsions menant à la désintégration et l'esclavage. Il est donc illusoire de s'appuyer sur les institutions et structures d'un régime voué à l'hégémonie de cette "culture de mort".

 

http://www.slate.fr/sites/default/files/imagecache/une-slider/cannabis_6.jpg

 

La condition première du recul des phénomènes liés aux drogues est le renouveau de l'Esprit National au sein du peuple, de la jeunesse en particulier. Là est la tache première du mouvement national : promouvoir et incarner les valeurs traditionnelles, celles liées aux devoirs vis-à-vis de la Communauté populaire, de la Famille, défendre par l'exemple les principes de Discipline, d'Ordre, de limitation des désirs, de controle des pulsions, du refus du "règne de la quantité " , fondement du monde moderne.

 

L'occasion est donc donnée pour chacun  par "A Droga Fora" de clarifier ses positions quant à cette importante question de société : peut on se prévaloir de la lutte du peuple Corse tout en s'affichant partisan des "cannabis Social Club" et autres "salles de shoot" , chères aux Duflot, Cohn Bendit et consort ?

 

Cette question très concrète a d'ores et déjà été posée par Petru Poggioli dans un article paru sur son blog,intitulé "le repositionnement des Verts",  relatif à la prise de contrôle de l'écologie politique par les "écolos-bobos" et l 'éviction des "écolos-natios". 

  http://www.pgp-web.com/cn/?p=902 

 

Il convient donc de saluer et soutenir le travail du collectif " A droga Fora " et pour les électeurs, d'interpeller à ce sujet  les candidats à notre bonheur qui en mars prochain solliciteront les  suffrages des Corses. 

 

 

a Squadra

 

Partager cet article