Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 Les élus du mouvement indépendantiste Corsica Libera ont réaffirmé ce 29 avril devant les médias, leur volonté d'intégrer  la diaspora dans le "statut de résident" voté par la C.T.C. , dans le cadre du projet de révision constitutionnelle négocié avec les autorités  politiques de l'état français.

 

De pertinents arguments juridiques et politiques ont été avancés pour justifier ce qui reste l'un des fondements de toute lutte de libération nationale : la diaspora fait partie intégrante de la communauté du peuple.

Corsica Libera semble donc avoir pris la mesure du piège dans lequel tente de l'entrainer les officines mondialistes qui depuis des décennies "accompagnent" le mouvement national : celui du détournement de ses fondamentaux vers une mise en conformité avec les dogmes de la "gouvernance globale" et les principes de la République Française, lesquels excluent et combattent toute référence au droit du sang.

 

blogger-image-252037772

Les officines mondialistes ( essentiellement la LDH en Corse ) adaptent leur stratégie en fonction des contextes locaux mais ne dévient JAMAIS, sur le temps-long, de leur objectif premier : l'éradication des peuples européens historiques.

En Corse , la première étape de ce travail de sape fut l'adoption à la fin des années 80 par les structures nationalistes de la notion de "communauté de destin".

La LDH tente aujourd'hui d'imposer celle de "citoyenneté de résidence" , incluant tous ceux qui vivent sur l'ile quelle que soit leur provenance,et excluant la diaspora qui incarne les liens du sang et l'idée de patrie charnelle.

 

C'est autour de ces questions, auxquelles sont subordonnées les problématiques économico-sociales, que s'articulera une lutte idéologique sans concession entre les tenants d'une doctrine nationaliste authentique et les agents de la subversion mondialiste. L'on peut donc escompter que les différentes structures du mouvement national vont être soumises à de fortes pressions au cours des mois à venir, et que s'activeront , en leur sein même , un certain nombre de "droits'd'l'hommistes" , dont le rôle sera de promouvoir  une forme insidieuse de racisme anti-diaspora. De là découle la nécessité pour les éléments les plus conscients  de s'organiser, sur le modèle contre-subversif , en "groupes métapoliques" actifs au sein de toutes les structures de la mouvance nationale.

 

Après tant de reculs et de concessions,et au-delà des stratégies conjoncturelles jusqu'alors adoptées, les positions courageuses prises par Corsica Libera autour de la question de la diaspora induisent une confrontation opposant deux conceptions du monde antagonistes entre lesquelles, en réalité, AUCUN COMPROMIS N'EST POSSIBLE .

 

A Squadra

 

 

 

  Lire aussi : http://corsicapatrianostra.over-blog.com/article-la-ldh-et-la-citoyennete-de-residence-118436771.html

 

 

Partager cet article