Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

  Les clameurs, proclamations, promesses, rumeurs et discours de campagne  électorale se sont à peine (et enfin ! ) calmés que ressurgit une certaine réalité qui chaque jour envahit un peu plus le quotidien des Corses les plus modestes : celle d'une délinquance multiforme tendant à rapprocher notre île des "standards" continentaux.

Dans la région bastiaise, plusieurs dizaines de véhicules ont été incendiés en quelques jours, de manière  aléatoire et sans but apparent. Volonté de terroriser ? provocation ? ou simplement  "banlieurisation " des comportements ?

 

http://nounours.typepad.com/.a/6a00d83451575069e2010536ab89ca970c-pi

 

A Aiacciu, dans la soirée du samedi 4 avril, des jeunes filles insulaires ont été violemment prises à partie par un groupe de jeunes français, et l'une d'elles, blessée, a du être hospitalisée. Cette insupportable violence, à laquelle les Corses ne sont pas habitués, a fortement choqué les ajacciens et suscité de nombreuses réactions. Sont évoquées la création d'un collectif contre la délinquance et l'insécurité ainsi que  l'organisation d'une marche blanche dans les rues de la ville afin d'alerter l'opinion publique mais aussi  de rappeler aux politiciens de toutes tendances l'inanité de leurs discours face à une réalité toujours plus brutale pour les plus faibles de nos compatriotes.

Chacun aura noté que le quotidien unique, si prompt à relayer la propagande des officines "droitd'l'hommistes",avait  dans un premier temps soigneusement passé cette agression sous silence, avant de tenter de la minimiser. L'information a  néanmoins pu  filtrer grâce au média libre "corsenet infos"...

 

La Corse n'est pas la France, il appartient aux nôtres de se mobiliser afin que nos villes et villages ne deviennent quelques "Zones Urbaines Sensibles" de plus, simples terrains d'expérimentation des apprentis sorciers du mondialisme déliquescent.

 

A Squadra

Partager cet article