Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://9f.img.v4.skyrock.net/9ff/italianbulldog2/pics/886528294.jpg

 

Lutte de tradition Corse pratiqué à l'origine par les bergers et diffusé uniquement dans les villages de l'intérieur du payslors des transhumances. La lutte suivait les bergers, et elle se pratiquait là où se trouvaient les bergers. Certes, si lors de leurs passages dans les villages, les bergers firent des adeptes parmi les populations, i paesani se sont montrés moins attirés par l'aspect physique de la lutte. Il est vrai que leur activité reposait essentiellement sur un travail de force, très souvent pénible, et ils préféraient à ce titre des jeux plus reposants. Cela n'a pas empêché toutefois que des parties de lutte se soient déroulées essentiellement lors du battage du blé, lors des fréquentes pauses en attente de a spullera (attente du vent aidant à disperser les épis). D'une manière générale, l'on peut affirmer que l'origine de la lutte corse, comme tant d'autres luttes traditionnelles, est issue de la vie agro-pastorale. Ce jeu se pratiquait sans violences, et en toute amitié. Les hommes se défiaient volontiers pour prouver leur force, et leur supériorité. A cette fin, la lutte était un des moyens les plus utilisés. Les habitants des grandes villes ne pratiquaient pas la lutte, et ne la connaissaient que vaguement, pour en avoir entendu parler ou avoir assisté à une partie lors d'un séjour dans un village de l'intérieur. La lutte étant par essence le jeu des bergers, la bourgeoisie corse éprouvait une certaine répulsion à l'égard de ce jeu, considéré comme brutal, primaire, et sans intérêt à l'inverse de la noblesse Française et étrangère qui pratiquait assidûment la lutte et disputait même des tournois, comme François 1er, roi de France, passionné de lutte, victorieux de Henri VIII roi d'Angleterre lors de la rencontre du camp du drap d'or en 1520.

 


Partager cet article