Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 http://www.contre-info.com/wp-content/uploads/2012/01/images.jpg

 

  Rien ne va plus au Front de Gauche. Aprés la participation controversée de Maria Guidicelli aux ghjurnate di Corti, les antagonismes entre le PCF et les autres composantes du conglomérat regroupé autour du sénateur Mélanchon se cristallisent sur la question des prochaines élections municipales. Les consignes de Mélanchon sont claires : constituer au premier tour des listes Front de Gauche capitalisant les mécontents de la politique gouvernementale. En Corse, le PCF, principale composante du FDG, participe traditionnellement à des listes "d'union de la gauche" dés le premier tour. Une collaboration avec les dynasties claniques assurant à ses apparatchiks une existence somme toute confortable, bien loin d'un monde du travail qu'ils prétendent représenter.

 

http://vociaiaccini-ubloggu.elunet.fr/public/vociaiaccini-ubloggu.elunet.fr/Logos/FDG_PCF_Manca.jpg 

A Manca Alternativa est l'un de ces groupuscules censé incarner "la gauche de la gauche".

Antenne locale de la FASE ( Fédération Pour une Alternative Sociale et Ecologique ) elle même regroupement de petits groupes gaucho-mondialistes ayant rejoint Mélanchon, a Manca Alternativa répercute donc le mot d'ordre et appelle à son tour à constituer des listes Front de Gauche au premier tour, à Bastia comme à Ajaccio.

Son communiqué dresse un bilan sévère des multiples trahisons de Hollande et ses sbires ( traité budgétaire européen, accord ANI mettant fin au CDI, privatisations, retraites...) et tente d'oeuvrer à la mise en place d'une opposition de gauche. Au premier tour seulement . Car au second, le Front de Gauche soutiendra... le gouvernement et les listes locales qui se réclament de son action. Pour "faire barrage à la droite et à l'extrème droite" évidemment

La vieille ficelle politichienne consistant à "fixer" un électorat contestataire par des aboiements pseudos populistes, pour le ramener in fine dans le giron du pouvoir, tout en assurant aux chefs "révolutionnaires" de confortables sinécures est de nouveau à l'ordre du jour.

 

Plus fondamentale que ces sordides manoeuvres est l'escroquerie idéologique que représentent ces courants de la gauche de la gauche... du Système, qui constitue à faire croire en l'existence d'une "gôche" et d'une "droate",  portant chacune un projet alternatif. Qu'entre le parti de Strauss-Khan, de Cahuzac de Fabius et celui de Copé, de Woerth, de Sarkozy, subsisteraient des différences de fond justifiant de soutenir l'un pour faire barrage à l'autre, tout en cautionnant la participation à un cirque électoral destiné à encadrer et détourner la colère populaire ( à l'image de ces ridicules "journées d'action", à base de promenades champêtres organisées par des centrales syndicales financées par le MEDEF ).

 

S'inscrivant dans le courant liberal-libértaire soixante huitard, par essence anti-national et anti-populaire, la FASE et son appendice local A Manca Alternativa, militent activement pour l'immigration sans limite, le mariage gay, le droit de vote des étrangers, conformément à l'orientation générale de la gauche mondialiste (ou altermondialiste ce qui revient au même ) qui substitue les dérives sociétales aux luttes sociales et méne un combat sans merci contre les peuples européens historiques et les conceptions et cultures traditionnelles. Lors de sa venue à Ajaccio le 20 avril dernier, Clémentine Autain, dirigeante de la FASE s'était en toute logique déclarée opposée à la coofficialité de la langue corse.

 

Plus, bien plus que les fossiles jacobins, les agents "de gôche" comme de "droate" du mondialisme, seront les principaux ennemis des combats nationalistes du futur.

 

A Squadra  

 

Sur Clémentine Autain, la FASE et Manca Alternativa lire aussi : 

 

  http://corsicapatrianostra.over-blog.com/article-bo-bo-en-goguette-a-ajaccio-116974605.html

 

 

 

Partager cet article