Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

http://www.gazetvanhove.be/wp-content/uploads/2014/10/Identitair-verzet.jpg

 

 Le  30 novembre dernier s'est tenu à Egedem, en Flandres "belges" un important colloque autour du thème de l'Europe des Peuples, organisé par le mouvement nationaliste radical flamand Voorpost. L'évènement a rassemblé de nombreux militants et intervenants issus des peuples de l'Europe réelle. Les débats et travaux ont permis de de faire ressortir les grands axes qui structurent les luttes d'émancipation des peuples historiques en Europe, et par conséquent constituent la base des convergences entre ces luttes comme de la solidarité unissant militants et organisations se réclamant de principes communs.

 

L'un des principaux axes de convergences intimmement lié au combat pour la souveraineté nationale, évoqué par nos camarades du SOM catalan, demeure le refus des politiques d'immigration massive et de colonisation de peuplement orchestrées tant par les états actuels que par l'Union Européenne. A l'instar du Voorpost en Flandres, le SOM est fermement engagé, aux côtés d'autres groupes, contre toutes les dérives libérales et réformistes qui affectent le mouvement de libération national catalan et mettent en péril l'existence même de la Communauté du Peuple.

 

L'ancien diplomate croate Tomislav Sunic expliqua, à la lumière de son expérience balkanique, la nécessité d'éviter les conflits horizontaux entre européens et de désigner l'ennemi principal, celui dont tout le reste découle, contre lequel doivent se retrouver tous les nationalistes : le système capitaliste, le libéralisme, l'anti-civilisation américaine et tous leurs métastases institutionnels et idéologiques qui oeuvrent à la colonisation de l'Europe.

 

Cette synthèse, les stratégies et actions politiques qu'elle impliquent, constituent le fondement du combat pour l'Europe des Peuples mené partout sur le vieux continent par ses avant-gardes conscientes.

 

A Squadra

 

.

http://www.voorpost.org/fotos/20141130_colloquium-48.jpg

 

 
    Ci dessous, un extrait de l'intervention de notre camarade Patrick Montauzier, directeur de la revue nationaliste bretonne WAR RAOK, et fondateur du mouvement indépendantiste ADSAV .
War Raok ! Mouezh Breizh, la Voix de la Nation Bretonne est une revue authentiquement bretonne et réellement engagée dans le combat national breton. Arts, politique, actualités, écologie, histoire, patrimoine, religion etc. sont autant de sujets que nous abordons sans faux semblants ni complaisance. War Raok ! est une revue unique et moderne qui exprime des idées généreuses et des vérités dans un esprit libre et indépendant. War Raok ! affiche fièrement une attitude dissidente, elle est indispensable à l’éveil du peuple breton et à la renaissance d’une identité forte. C’est un véritable outil de démocratisation et de libération des esprits du formatage de l’idéologie unique.
Ainsi nous devons retrouver la voie de la raison et les grandes règles de l’esprit celte et européen, la voie d’une nouvelle dissidence, d’une nouvelle résistance. Notre dissidence n’est pas seulement réfléchir, c’est aussi agir autrement. War Raok ! refuse que le peuple breton se laisse contaminer par des émotions étrangères et préfabriquées de l’extérieur. Les Bretons doivent se réapproprier leurs propres émotions : celles liées à leur terre, à leur langue, à leur histoire, leurs traditions, leur religion… aux émotions de leur famille, de leur lignée. War Raok ! est en fait un pied de nez à tous ceux qui rêvent de passer des menottes aux cerveaux !
Notre nationalisme s’inscrit dans la tradition de toutes les luttes de libération nationale. On ne peut donc le confondre, ni l’assimiler avec un nationalisme imprégné d’impérialisme. De tout temps les peuples qui se sont levés, soulevés contre une occupation étrangère, l’ont fait derrière le grand drapeau du nationalisme. Aujourd’hui, en Bretagne, nous avons l’image des Bonnets rouges, de cet élan national breton, de ces milliers de Bretons fiers et déterminés derrière leur drapeau national… C’est l’expression même du nationalisme breton, de l’affirmation d’une Bretagne nation. Le peuple breton n’a pas perdu son ressort. Si l’Etat français pense qu’il se soumet docilement à son administration coloniale, il se trompe lourdement. Le peuple breton n’est pas une masse invertébrée, passive et domestiquée. Les Bretons sont fiers de leur identité.
La revue War Raok ! est l’avant-garde d’un mouvement qui va en s’approfondissant. Elle est l’expression de la résistance bretonne qui se nourrit d’une prise de conscience des méfaits du colonialisme français mais également du cosmopolitisme ambiant. Cette prise de conscience doit conduire à renouer avec l’identité bretonne, la civilisation celtique et européenne. Face à l’inacceptable, il faut retrouver la voie de la raison et les grandes règles de l’esprit européen. Il faut retrouver la voie d’une nouvelle dissidence, d’une nouvelle résistance.
Pour conclure, notre revue ose affronter les foudres du « terrorisme intellectuel » des « petits flics de la pensée ». Attention à l’idéologie unique revendiquée par certains (enfants spirituels de la révolution française de 1789, première révolution bolchévique) qui veulent enfermer la pensée dans un espace carcéral, assujettir le peuple breton et imposer un despotisme à travers une logique totalitaire.
Padrig MONTAUZIER.

http://www.alertmagazine.nl/wp-content/uploads/2013/04/Kroniek-02092012voorpost-op-de-gordel-kopie.jpgVoorpost, toujours en première ligne !

Partager cet article