Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

   Le 4 Février dernier était approuvé au parlement européen ( 394 voix pour, 176 voix contre ) le rapport LUNACEK , du nom de son auteur, l'eurodéputé autrichienne  Verts/ ALE Ulrike Lunacek , par ailleurs vice-présidente de l'intergroupe du parlement européen sur les droits LGBT ( aujourd'hui élargi en LGBTI, lesbiens, gays,bisexuels,transexuels et intersexués ).

 

                                    L'eurodéputé Ulrike Lunacek , auteur d'une feuille de route pour l'UE sur "les droits LGBTI"..

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/09/Ulrike_Lunacek_Regenbogenparade-Vienna_2006-07-01.jpg

 

Le rapport Lunacek est une feuille de route, officiellement non-contraignante traitant de " la lutte contre l'homophobie et les discriminations fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre".

Le rapport Lunacek invite les états membres de l'UE à "réfléchir à des moyens d'adapter leur droit de la famille aux changements que connaissent actuellement les structures et modèles familiaux " et "à inclure la possibilité que les enfants aient plus de deux parents ( tuteurs légaux) car cela ouvrirait la voie à une meilleure reconnaissance des familles arc-en-ciel".Les cours d'éducation sexuelle délivrés aux enfants  devront  "apporter un regard favorable sur les personnes LGBTI".

 

Cerise sur le gateau, "les autorités locales ou régionales doivent selon ce rapport "faciliter l'organisation d'évènements tels que les défilés de type gay-pride".

 

Parmi les eurodéputés ayant voté le rapport LUNACEK, le "nationaliste corse" François Alfonsi, élu de Alliance Libre Européenne associé aux Verts. Un mois auparavant, monsieur  Alfonsi avait également voté pour le rapport ESTRELA, sur les "droits sexuels et génésiques" ( finalement rejetté par 334 voix contre 327 ), qui préconisait entre-autres l'éducation sexuelle pour les enfants dès l'age de 4 ans.  

 

http://www.p-n-c.eu/uploads/images/Affiche-2905.jpg

Ces prises de positions de Mr Alfonsi, unique représentant du nationalisme corse au parlement européen n'ont fait l'objet d'aucune publicité en Corse, pas même venant du principal interessé. Les médias main-stream insulaires, si prompts à relayer le moindre ragot relevant de la pulitichella locale, n'ont pas daigné  questionner sur un sujet d'une brulante actualité, un élu censé incarner les valeurs du peuple corse, ni même le Partitu di a Nazione Corsa, dont est membre François Alfonsi.

 

Est donc concrétement  posée à travers ces péripéties politiques, la question de la compatibilité du nationalisme corse avec les valeurs et principes de la gauche mondialiste. Alfonsi est de nouveau candidat à l'investiture Verts/ALE pour les élections européennes de juin 2014. Sur ces sujets de société comme sur l'impérialisme ( bombardement de la Syrie ) il suit donc rigoureusement les consignes des donneurs d'ordre d'Europe Ecologie les Verts, une structure atlantiste en pointe d'un activisme LGBT voué à détruire les structures familiales traditionnelles en Europe, afin d'atomiser et désarmer moralement les populations pour les rendre plus dociles à la dictature financière mondiale. Et ce d'autant plus que le renouvellement de l'accord EELV / ALE  (et donc l'investiture d'Alfonsi ) n'est pas acquis, comme l'ont souligné plusieurs cadres d'EELV lors de leurs visites en Corse.

 

               Bientôt une gay-pride à Osani, petit village des deux-Sevi dont François Alfonsi est le maire depuis 2002 ?

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/93/Osani_village.jpg/280px-Osani_village.jpg

 

 

Les électeurs corses, particulièrement ceux se réclamant du nationalisme et des valeurs familiales et traditionnelles ont le droit de savoir et peuvent légitimement se poser des questions quant à la représentation de leurs idées et aspirations au sein de structures politiques par nature anti-nationales.

 

A Squadra

 

 

 

 

 

Partager cet article