Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

  Le parti gouvernemental Europe Ecologie-Les Verts tenait ses journées d'été 2013 à Marseille du 22 au 24 août dernier. Cette officine  fondée par Cohn-Bendit pour détourner  vers la gauche mondialiste des combats intrinséquement liés au monde traditionnel et enraciné, accentue sa campagne pour la légalisation des drogues. Prenant pour prétexte la vague de règlement de compte qui ensanglante actuellement la cité phocéenne, des militants se sont regroupés devant la gare St Charles, derrière une banderole "Fumer tue, prohiber le cannabis aussi !". Pour Sébastien Barles, porte parole régional d'EELV, "les jeunes qui en vendent actuellement pourraient être formés à la production locale par exemple". Une lumineuse idée directement  inspirée de Cécile Duflot, actuelle ministre de l'Egalité des Territoires et du logement, en pointe dans ce noble combat.

 

http://www.slate.fr/sites/default/files/imagecache/une-slider/cannabis_6.jpg

 

La fédération régionale d'EELV en Corse, I Verdi Corsi, préfère rester discrete sur cette question, de même que le député européen François Alfonsi, issu du PNC mais élu sur sur une liste de cette officine libérale-libertaire dont il défend les grandes orientations ( traité Européen etc.

 

Historiquement liés aux luttes populaires pour la défense de l'environnement en Corse, compagnons de route du mouvement national jusqu'au début des années 2010, I Verdi semblent être aujourd'hui totalement absorbés par EELV. Comble de l'incohérence, la secrétaire régionale Julia Sanguinetti, soutiendra le jacobin Tatti pour les prochaines élections municipales de Bastia. I Verdi, des gens sérieux vous dit-on...

 

http://www.corsenetinfos.fr/photo/art/default/4981794-7438816.jpg?v=1354452913

 

Une chose est sure, le mouvement national corse, les organisations de jeunesse, n'ont eux jamais transigé avec le refus de la drogue, de la zombification et la domestication auxquelles aboutit la propagation de ce fléau. Les ambiguïtés et silences d' I VERDI, sur ce grave sujet comme sur d'autres ( droit de vote des étrangers, mariage gay ), les disqualifient pour jouer à l'avenir le moindre rôle au sein d'un mouvement nationaliste  dont les fondements doctrinaux sont aux antipodes des délires  des Duflot et autres Cohn-Bendit...

 

A Squadra

 

Partager cet article