Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

   Douze de nos  camarades romains du Movimento Sociale Europeo ont été arrétés par la police politique italienne, ce 9 décembre à l'issue  de blocages et de manifestations contre les centres de pouvoirs et les médias du régime. Ces actions s'inscrivent dans le grand mouvement de révolte populaire dit des "forconi" ( fourches), parti de Sicile et réunissant les forces vives du peuple contre le racket fiscal exercé par le gouvernement. Cette révolte, assez similaire à celle des "Bonnets Rouges" bretons s'est propagée rapidement à d'autres régions de la péninsule. Des dizaines de manifestations étaient organisées ce lundi et des affrontements violents ont opposé les révoltés aux "forces de l'ordre". Signe de la profondeur du malaise, des policiers de Turin ont enlevé leur casques et rejoint les manifestants.

 

  Comme son homologue française, la république italienne est un régime artificiel, création maçonnique sous controle étroit de l'occupant américain qui, en 1943 ramena dans ses fourgons les chefs de clans mafieux afin d'encadrer la population et la vie politique italienne. "L'italia non esiste" pour le MSE qui place son combat sous le signe de la romanité et de la Grande Europe. Dans les années 1970-1980, furent expérimentées en Italie des formes de Gouvernance par le Chaos visant à maintenir le système de domination atlantiste en temps de crise. L' appareil clandestin de l'état fantoche, sous le controle de la CIA, se livra à  des actions terroristes contre la population  via des groupes manipulés, de gauche comme de droite. Chacun se souvient de l'affaire Aldo Moro, dirigeant politique favorable à une certaine souveraineté de l'Italie et un rapprochement avec le monde arabe, exécuté par les Brigades Rouges. Cette stratégie de la tension, qui à l'époque fit des centaines de victimes, est aujourd'hui réactivée en Italie et en Grèce, pour anihiler les révoltes populaires susceptibles de menacer la stabilité du désordre établi.

 

Des Bonnets Rouges bretons aux Forconi siciliens , un vent d'insoumission souffle sur l'Europe...

  

 

   En novembre 2011, l'extravagant Berlusconi est débarqué de la tête du gouvernement italien au profit de Mario Monti, un cadre de la banque Goldmann Sacht qui se lance dans une vaste entreprise de racket de la population ( la fameuse "austérité" )  pour le compte de ses donneurs d'ordres. Cette politique est  poursuivie par le gouvernement de gauche actuel.

C'est face à  cette caste politico-affairiste inféodée à la Banque, que se dressent aujourd'hui les "Forconi" et la jeunesse révolutionnaire de Sicile, de Rome et d'ailleurs. Contre les pourris, en dehors des partis, se développent conscience politique,insoumission populaire et volonté d'auto-organisation en dehors du Système.

 

CONTRO IL SISTEMA, LA LOTTA CONTINUERA !  

 

  A Squadra

Sur le Movimento Sociale per l'Europa : http://corsicapatrianostra.over-blog.com/article-rencontre-avec-le-movimento-sociale-europeo-112542006.html

 

 

Partager cet article