Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://elizabethpardon.hautetfort.com/media/01/00/660690787.jpg
 


  L'actualité insulaire et hexagonale met chaque jour un peu plus en lumière le caractère totalitaire du Système occidental. La République Française s'engage désormais dans la répression ouverte des dissidents et réfractaires et son gouvernement s'affirme comme l'ennemi déclaré de sa population. Elle poursuit en Corse son entreprise de génocide par substitution et oppose une fin de non-recevoir à toute revendication collective contrariant son projet de globalisation.

 Face à la montée de la colère et de la contestation, la dictature libérale s'engage dans une fuite en avant et une accélération de son agenda. Le Système, par sa nature même ,ne tolére aucune remise  en cause de ses principes et pratiques . Toute approche réformiste et conciliatrice est donc vouée à l'échec. Considérées il y a quelques années encore comme utopistes et irrationnelles, les démarches de ruptures politiques et idéologiques s'affirment aujourd'hui comme les plus réalistes.

En 2008 était élue par un corps électoral Corse volontairement constitué, une Assemblée Nationale Provisoire ( Cunsulta Naziunale ) destinée à incarner et représenter le peuple Corse en lutte vis à vis de lui-même et du monde . l'ANP s'attela à donner corps à un véritable projet indépendantiste et proposa à la reflexion publique quelques "principes  constitutionnels" s'inscrivant dans la continuité de l'orientation originelle de la LLN.  Le processus fut ensuite mis en sommeil par l'action des tenants du réformisme, "modérés" comme "radicaux" .


Ces principes constituent une quasi-antithèse de ceux du Système et la base d'une dissidence collective ouverte contre ses institutions. Une base seulement car nécessitant d'être enrichispar cette  dimension "verticale", spirituelle qui fit défaut à tant de tentatives de dépassement du Capitalisme.
Ils fonderont demain le renouveau des idées d'Indépendance politique et de Secession idéologique permettant au peuple Corse d'envisager un projet collectif et de renouer le fil de son histoire.
.

A Squadra

http://s1.e-monsite.com/2009/08/13/06/43259423site-cunsulta-photo-conference-4-aout-2009-gif.gif

 

 Les "principes constitutionnels" proposés au peuple Corse par la Cunsulta Naziunale :
 1)  Le patrimoine immatériel du peuple corse - sa langue, sa culture, son histoire - est l’essence même de sa Constitution. La pérennité de ce patrimoine se traduit par :

-  la langue corse, langue  naturelle et nationale du peuple corse;

-  la promotion et la diffusion de la culture corse;

- l’éducation nationale et une université populaire qui donnera toute sa place à l’étude de notre  histoire millénaire.

 2) La transmission aux générations futures du patrimoine naturel protégé et accessible à chaque citoyen (eau, couvert végétal, sols, rivages) est un devoir national constitutionnel.

 3)   Le patrimoine national comprend tout le patrimoine foncier et bâti à l’exclusion des propriétés privées à usage personnel. Les propriétés des moyens de production et d’échange, sont temporairement cessibles  aux entreprises privées pour exploitation afin que soit respecté le Plan de développement national décidé par les instances politiques du peuple souverain et les lois économiques et sociales inscrites dans la Constitution.

 4)  L’égalité des droits et des devoirs se traduisant concrètement par une réelle justice sociale est constitutive de la Nation corse, de sa souveraineté et des libertés individuelles.

 5)   Le peuple corse rejette constitutionnellement toutes les formes d’aliénation et d’exploitation portant atteinte à l’intégrité physique, morale, matérielle, culturelle et patrimoniale des personnes.

 6)  La liberté d'expression, individuelle ou collective, est un droit fondamental. Le peuple pourra en toutes circonstances s'assembler paisiblement. Tout recours pour la réparation des torts dont on a à se plaindre pourra être exercé individuellement ou collectivement. Aucune loi, ni aucune disposition, ne pourra restreindre ce droit.

 7) Aucune peine de mort, ni aucune peine portant atteinte à l'intégrité physique d'une personne, ne pourra être prononcée.

 8)   Le fondement de la démocratie corse se traduit par

-       Le principe de l’initiative populaire sur la base de 10% du corps électoral ;

-       L’inscription et le vote obligatoire

-       Le vote physique

-       La prise en compte du vote blanc

 9)  La séparation des pouvoirs – Exécutif, législatif et judiciaire – est une réalité légitimée par l’élection au suffrage universel des trois instances qui œuvrent en interdépendance.

10) Les institutions politiques appliqueront les priorités de la Corse souveraine dans tous les domaines de la vie sociale et économique.

11) La Corse indépendante inscrit dans sa Constitution le droit opposable au travail ce qui suppose l’obligation pour les organes exécutif, législatif et judiciaire d’en assurer concrètement l’application.

12)  La redistribution du produit intérieur brut se fera sur la base d’une échelle des revenus établie dans un rapport de 1 à 10, ce qui permet une progression raisonnable des carrières, l’expression des talents et répond surtout à un devoir de justice sociale et de solidarité, ciment indispensable de toute communauté.

 


 


     

       

Partager cet article