Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

    Depuis quelques jours, la communauté Rom est sous le feu des projecteurs en Corse.

Episode 1

La semaine dernière, la police judiciaire démantelait un trafic d'enfants roms entre Marseille et Ajaccio. Un fait divers qui n'a pas manqué de heurter la sensibilité des insulaires, alors même que les pauvres bougres n'ont fait que mettre en application les preceptes défendus et imposés par les "élites" de la République Française.

 Chacun garde en mémoire les propos du milliardaire rose Pierre Bergé, co-propriétaire du quotidien Le Monde, et véritable donneur d'ordre du régime, au sujet de la Procréation Médicalement Assistée : " Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler en usine, quelle différence ? C'est faire un distinguo qui est choquant." Dés lors comment reprocher aux roms un commerce des enfants que l'on admet pour les bobos LGBT ? Les "lois du marché", seules règles régissant la société française ne sont elles pas destinées à être appliquées partout et par tous ?

Pourquoi cet ostracisme envers les Roms ?

 

             Pour le milliardaire rose Pierre Bergé ( ici en compagnie des pédophiles Jack Lang et Frédéric Mitterand) le commerce des enfants est un business  comme un autre ..

 

http://img15.hostingpics.net/pics/773854image.jpg

 

Episode 2

Une rumeur faisant état d'agressions sexuelles sur des enfants par un groupe de Roms sur un navire de la SNCM se répand comme une trainée de poudre dans la région ajaccienne. A l'arrivée du bateau , une foule en colère attend les présumés agresseurs qui  échappent à un lynchage en règle grâce à l'intervention de la police. Mais la rumeur s'avèrera être fausse et les délinquants  Roms de paisibles travailleurs portugais.

Relatant ces incidents dans l'édition du 2 septembre, la journaliste du quotidien unique, Isabelle Luccioni, ne se félicitera pas de  la capacité des Corses à se mobiliser de manière solidaire et communautaire pour défendre leurs enfants, mais fustigera  la "xénophobie insulaire" et cette tendance de l'ile qui se "recroqueville sur des terreurs imaginaires".

 

La xénophobie est la peur de l'Etranger, celui qui vient d'ailleurs et qu'on ne connait pas. Selon l'idéologie officielle, la xénophobie s'atténue à mesure que l'on connait l'Autre, que l'on partage le même espace, parle la même langue, communie dans des valeurs communes.

  L'inquiétude de  Mme Luccioni et de ses employeurs ne devrait heureusement pas tarder à s'apaiser .Car à partir du 1er janvier 2014,doivent être supprimées les restrictions aux frontières pour les ressortissants de Roumanie et de Bulgarie. Depuis l'entrée de ces deux pays dans l'UE,les autres pays membres étaient autorisés à  appliquer à leurs ressortissants les dispositions prévues pour les pays extracommunautaires. Des millions de Roms vivant actuellement en Bulgarie et Roumanie pourront alors circuler librement dans toute l'Europe.

     Régie par les lois de la République Française et de l'UE, la Corse  bénéficiera donc elle aussi de l'enrichissement culturel généré par l'arrivée massive de populations Roms .De nouveau concitoyens que les Corses pourront mieux connaitre et apprécier, et grace auxquels ils pourront, enfin, se guérir de leurs pulsions xénophobes et autre "terreurs imaginaires".

 

              Grâce à la France et l'UE, les Corses pourront, à partir du 1er janvier 2014, mieux connaitre et apprécier leur concitoyens Roms et ainsi guérir leurs pulsions xénophobes.

http://iejnews.com/wp-content/uploads/2013/02/roms.jpg 

A Squadra

Partager cet article