Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

  Plusieurs dizaines de jeunes ont répondu à l'appel de la Ghjuventù Indipendentista ce mardi soir devant la sous-prefecture de Corte afin de relancer la mobilisation contre la suppression des arretés Miot . Des tracts ont été distribués à la population puis de brefs incidents ont opposé les jeunes à la police française.

 

 

Le 9 février dernier, une mobilisation unitaire et populaire avait rassemblé plus de 8000 personnes  à Bastia. Organisée par un collectif au sein duquel prédominaient des forces fidèles à la République Française, la manifestation fut encadrée et stoppée à plusieurs centaines de mètres de la préfecture, alors même qu'elle se voulait un avertissement à l'Etat .  Au motif que " La France entière nous regarde" , la jeunesse fut priée de calmer ses ardeurs revendicatrices aprés avoir été exhibée comme faire-valoir aux notaires, notables et autres politiciens.

Mais la France n'a rien vu, la manifestation ne suscitant que quelques entrefilets dans les médias hexagonaux et pas la moindre réaction des dirigeants français.

Alors que s'éloigne la perspective d'une révision constitutionnelle incluant un statut fiscal spécifique à la Corse, il appartient au mouvement national, par delà ses divisions, ainsi qu'à la jeunesse de prendre la tête du combat contre la dépossession de notre terre.

Car il est bien entendu illusoire de penser   qu'un état désormais voué au racket de ses ressortissants pour le compte des "marchés",  applique une forme de "discrimination positive" à un petit peuple Européen que sa propagande assimile quotidiennement à un ramassis d'assistés. Les Corses sont donc  destinés à être spoliés au nom de l'Egalité ..

 

S'impose donc pour cette question comme pour d'autres, la voie de la Résistance.

 

Lotta ghjuventù, l'avvene si tù !!

 

a Squadra .

 

 

Partager cet article