Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 http://s1.e-monsite.com/2008/12/09/06/59672775couv-a-liberta-o-a-morte-gif.gif

 

 

   Le groupe de réflexions, débats et échanges "Per l'indipendenza" se propose de repenser la lutte de libération nationale sur la base des 5 points fondamentaux évoqués par le FLNC lors de sa création en 1976. "Per l'indipendenza" est animé par des patriotes sincères ayant, envers et contre tout, maintenu l'idée d'auto-émancipation du peuple corse en dehors des cadres institutionnels et politiques imposés par la France. Les réunions de travail organisées à travers la Corse ont pour but d'actualiser et synthétiser les lignes directrices énoncées par A LIBERTA O A MORTE ( le "petit livre vert" ), d'en dégager une charpente idéologique à partir de laquelle peuvent être appréhendées les thématiques économico-sociales qui préoccupent nos compatriotes.

 

Le constat de départ guidant le travail politique indépendantiste d'aujourd'hui et de demain est celui des trois cercles de l'oppression qui en réalité n'en forment qu'un  :

-Etat français,

-système capitaliste

-camp occidental ( entendu au sens de bloc politico-militaire et ensemble de valeurs "américaines" partagées ).

Le premier de ces cercles, adversaire traditionnel du mouvement national corse, n'étant aujourd'hui qu'un instrument sous étroit controle des deux autres.

 

Une lutte indépendantiste conséquente et porteuse de sens ne peut  donc inscrire son action idéologique et ses cadres politiques qu' en dehors et en opposition avec ces trois cercles ( même si une présence "négative", de dénonciation sur le modèle léniniste peut être envisagée au sein des institutions coloniales ).

 

Ce principe difficilement contestable au vu de l'histoire ,de l'évolution des dynamiques globales et de l'identité profonde de notre peuple, exclut donc la voie de l'Union Européenne ( institution totalitaire à la confluence des trois cercles ) ,  comme la chimère de "l'union nationale"  avec des autonomodérés voués à 'intégration aux institutions du Système et dont chacun a constaté,  à l'occasion des dernières municipales, le peu de cas qu'ils faisaient  de cette idée. Ce qui de fait condamne également à l'échec les stratégies "étapistes" développées actuellement par les structures politiques nationalistes, l'étape ultime des autonomodérés étant l'union avec les secteurs les plus "ouverts" c 'est à dire les plus mondialistes des milieux politiques républicains, au détriment des fondamentaux du nationalisme corse.

 

1013451 550601548310575 1938582999 n

La Lutte de Libération Nationale n'est pas un concept politiquement neutre et  son orientation en rupture avec les" trois cercles de l'oppression" détermine les formes qu'elle adopte , la recherche d'alliés et soutiens internationaux qu'elle sollicite et du type de communication en direction du peuple qu'elle développe.

Le travail politique autour des principes originels de la LLN n'éludera pas une réflexion autour des causes des échecs successifs de la mise en oeuvre de la CUNSULTA NAZIUNALE , seule institution politique légittime de la Nation Corse en lutte ( niveau insuffisant de conscience nationale et de formation politique de la base sympathisante, absence de "décolonisation des cerveaux" , comportements ataviques "humains, trop humains" des differents acteurs etc...).

 

Le "petit livre vert" et les principes énoncés dès 1976  constituent, pour qui saura les analyser et les actualiser,une boussole susceptible de guider une dynamique d'auto-émancipation et un renouveau de l'idéal d'Indépendance.

  à suivre...  

  A Squadra

Partager cet article