Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 Au fur et à mesure que sont dévoilés les résultats des élections pour les représentants des salariés des fonctions publiques  se dessinent les contours d'une victoire historique du Sindicatu di I Travagliadori Corsi. L'organisation syndicale nationaliste arrive largement en tête dans la fonction publique territoriale, traditionnelle chasse gardée du clanisme ainsi que dans le secteur hospitalier. Elle renforce ses positions dans la fonction publique d'état, y compris dans des bastions des organisations affiliées à la gauche française comme l'Education Nationale.

 

http://corsicapatrianostra.net/images/articles/pha-648.jpg

 

L'on peut donc donner à ces résultats une signification excédant largement le simple cadre revendicatif et corporatiste qui prévaut habituellement dans ce type d'élections. Il s'agit bel et bien d'une victoire politique du Front Corse face à un Front Colonial représenté dans ce contexte par les antennes locales des centrales syndicales françaises. Le développement de la crise économico-sociale, l'anticorsisme institutionnel impulsé  par les autorités françaises et relayé par les directions des établissements publics ont suscité une adhésion massive des travailleurs à l'axe fondamental de l'action du STC : la corsisation des emplois, impliquant recrutement local et promotion interne. Ces principes s'opposent frontalement aux logiques néo-libérales guidant la "gestion des ressources humaines", bien souvent en vigueur  au sein de structures censément dédiées au bien commun.

La prise de conscience par un nombre croissant de salariés de la réalité de politiques systématiques, planifiées et concertées de marginalisation des corses jusqu'aux échelons les plus subalternes des hiérarchies est le résultat des combats menés au quotidien par les militants STC depuis trente ans.

Sous couvert "d'égalité des droits", les syndicats français en Corse cautionnent ces politiques destinées à couper tout lien véritable entre le personnel des services publics et la population et par là même, empêcher toute véritable opposition collective aux" restructurations".

 

    La victoire du STC fait suite à celle de l'Associu di i Parenti Corsi aux élections des représentants des parents d'élèves, aux mobilisations déterminées de la jeunesse face au racisme anti-corse, aux manifestations populaires autour de la Bandera et de la Festa Di A Nazione. Tous ces succès sont le fruit de l'unité à la base et constituent autant de signaux perceptibles de ce que quelque chose s'apparentant à une véritable conscience nationale est en train de renaître au sein du peuple Corse.

Un élan vital plus que jamais nécessaire face à l'ampleur des défis qui se présentent à lui.

 

A Squadra

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article