Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

    Ce samedi 9 mars, était organisé à la salle polyvalente de Lupinu , à l'initiative de l'association "manifestation pour tous-Corsica" et de nos camarades de "Cristiani Corsi", un débat public autour du projet de loi sur le mariage homosexuel. Devant une assistance venue de toutes les régions de Corse, se sont successivement exprimés Mr Delmas et MMe Bourges, de " manifestation pour tous" , Mgr De Germay, évêque de Corse, Mr Jean-Martin Mondoloni, responsable du mouvement politique "une nouvelle Corse" ancien conseiller territorial,Mr Jean Paya Castellani, président de l'Associu Ponte Novu, Mr Fillipo De Carlo, porte parole de "Cristiani Corsi" et Mr Daniel Marchetti, porte parole de "Semu qui" association des gays, lesbiennes,bi et transexuels ( LGBT) de Corse . Ce dernier représentait de fait les partisans du projet de loi, plusieurs responsables politiques de gauche ayant courageusement décliné l'invitation à exposer leur point de vue.

 

Mr Dalmas, Mme Bourges, Mgr De Germay puis Mr Mondoloni ont brillamment exposé les raisons fondamentales les menant à combattre ce projet de loi ( Adoption et commerce des enfants, procréation médicalement assistée,industrie des "mères porteuses" dans les pays pauvres etc..)

 

 

      Filippo de Carlo ( Cristiani Corsi ) et Jean Paya Castellani ( associu Ponte Novu) à la tribune pour défendre les valeurs traditionnelles de la Corse.

 

Jean Paya Castellani a ensuite évoqué la position de l'associu Ponte Novu : "Pas de ça chez nous" . Les Corses, viscéralement attachés aux valeurs familiales et traditionnelles ayant permis la survie de notre peuple n'accepteront pas une loi mortifère imposée par des lobbys parisiens. Et d'évoquer la tenue d'un réferendum d'initiative locale sur cette question afin que la Corse, au vu du prévisible résultat, soit déclarée "terre sans mariage gay ni homoparentalité".

 

Fillipo De Carlo a lui insisté sur le caractère anti-démocratique de ce projet de loi et réaffirmé la volonté de "Cristiani Corsi" de faire respecter les sentiments de l'immense majorité du peuple Corse avant d'évoquer par des cas concrets les aberrations que susciterait l'adoption de la loi "mariage pour tous".

 

Un débat parfois vif mais fructueux et respectueux s'est ensuite instauré avec l'assistance, Mr Marchetti opposant aux arguments rationnels exposés par les autres intervenants... les "droits de l'Amour"....

 

Cette réunion aura en outre permis d'établir de nouveaux contacts entre les differents acteurs de la contestation de l'entreprise de régression sociétale organisée par le gouvernement français.

D'autant plus que Mgr de Germay rappela que les enfants Corses auront, avant les autres, le "privilège" de subir, dés la rentrée prochaine une formation à la "théorie des genres" issue des cerveaux embrumés des pseudos-élites qui prétendent nous reformater selon les normes mondialistes.

 

Fidèle à lui-même et à son histoire , le peuple Corse se dresse contre ce nouveau totalitarisme.

 

A Squadra

Partager cet article