Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

  La région bastiaise accueillera cette fin de semaine deux personnalités françaises incarnant respectivemement le meilleur et le pire de ce pays en voie de décomposition.

  Le 19 avril au cinéma de Furiani et à l'invitation du S.T.C. le syndicaliste Xavier Matthieu, leader des travailleurs de l'usine Continental de Clairoix viendra expliquer et débattre, aprés la projection d'un film, "la saga des Conti", retraçant son combat et celui de ses camarades contre le rouleau compresseur du capitalisme et de sa logique financière. Seront évoqués le destin de centaines de familles plongées dans la précarité pour le seul bénéfice d'un conglomérat d'actionnaires anonymes, la complicité d'une caste politico-médiatique étroitement liée au monde de la finance, ses manoeuvres de criminalisation des luttes de classes,la comprommission avec le pouvoir de grandes centrales syndicales tirant leurs revenus de l'Etat et du patronat. Mais aussi la lutte exemplaire, le courage, la détermination et la volonté de rupture des travailleurs de Continental, l'espoir, la fierté et la solidarité qu'a suscité leur combat. Personna non grata pour les instances dirigeantes de la C.G.T, Xavier Matthieu fut l'invité du dernier congrés du S.T.C. en 2011.

 

 

      Xavier Matthieu et Jean-François Copé incarnent  respectivement le meilleur et le pire d'un pays en voie de décomposition.

 

 

 

  Au même moment et à quelques kilomètres de là, à Biguglia, l'Union des Maffieux et des Pourris réservera un acceuil triomphal à son président, l'avocat d'affaires Copé. Celui-ci toujours en lice pour un nouveau mandat aprés les éléctions truquées de novembre dernier tentera de mobiliser ses troupes. Initialement programmé pour l'Elysée en 2017  par Washington, Copé ne parvient pas à surmonter l'antipathie viscérale qu'il suscite au sein de la population française comme parmi les sympathisants de droite. Tant et si bien que ses parrains ont  d'ors et déjà enclenché le plan B: le retour  de l'agent de la C.IA. Sarkozy. Le cosmopolite Copé  s'est donc lancé dans une surenchère pseudo-patriotique et populiste visant à incarner les "valeurs traditionnelles de la France",instrumentalisant la peur de l'Islam ou l'opposition populaire au mariage gay.

 

  Le regard droit de Matthieu ou le sourire carnassier de Copé, deux visions du monde se présentent aux  Corses en cette fin de semaine. Faites votre choix...

 

A Squadra

 

 

 

 

 

Partager cet article