Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 http://referentiel.nouvelobs.com/file/166718.jpg

 

  " Il n'y a pas de part que l'on reserve au politique , comme à un passe-temps ou à une distraction , pas un pourcentage d'activité qu'on lui concède .Le dilletante n'est pas un Militant . Et cela s'explique facilement dans la mesure où un nationaliste sait que sa cause ne progressant que grace à son énergie , lui-meme n'a de valeur qu'en elle et par ce qu'il lui apporte .Tout ce qui est fait à la tete l'engageant personnellement , c'est sur son action que repose inversement l'engagement de l'ensemble dont il fait partie .

 

Le Militant est avant tout disponible . Mobilisé en permanence , citoyen-soldat au sens étymologique que suscite encore son nom, il ne fait que retrouver l'ancienne éthique selon laquelle le chef de guerre romain quittait sa charrue pour le glaive lorsque l'Empereur le demandait , et l'exemple de ces méditerranéens des temps médievaux qui menaient de pair leurs occupations de pecheurs et la tache de repousser les attaques barbaresques .

http://2.bp.blogspot.com/-QL0_tQKpg2g/TzpuNhx7WjI/AAAAAAAABD0/nMOorVlgyuk/s1600/DSC00102.jpg

 

 

 

L'esprit de parti , l'esprit partisan , c'est à dire l'esprit de celui qui prend part , consiste à mettre son individualité au service d'un ensemble et non d'y etre assujéti . Le Militant travaille dans un sens donné , accroit la connaissance de tous sur un point qui interresse l'ensemble, et si sa pensée se meut dans un sens bien défini ,c'est parce qu'au départ il a résolu de mettre une culture , qu'il veut agrandir sans cesse , au service de ses idées . La personnalité ne peut valoir qu'au sein d'un travail communautaire , afin justement de marquer quelle est sa place : c'est pourquoi rien ne lui est plus contraire qu'un individualisme anarchique et sterile .

 

Il est évident que la base du militantisme consiste à croire non seulement en sa cause , mais en sa réussite . Savoir que l'adversaire perdra en fin de compte est aussi important que savoir qu'il est dans l'erreur . Les desperados font de mauvais militants , les barouds d'honneur flattent l'imagination des romantiques mais s'opposent aux réalités politiques ..."

 

http://www.nrhz.de/flyer/media/11444/NRhZ112InterviewHeike1.jpg

 

  Fabrice Laroche : Qu'est ce qu'un militant ? 1963

Partager cet article