Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

        La manifestation organisée par la Ghjuventù Indipendentista et soutenue par de nombreuses structures nationalistes s'est soldée par un éclatant succès. Près de 1500 personnes, essentiellement des lycéens et étudiants, ont marché de la place Paoli à la sous-préfecture de Corti. Banderoles,slogans puis discours ont  rappelé les origines et revendications du "printemps Corse" et la nécessité de son développement face à l'inévitable refus de la puissance occupante d'engager de véritables négociations portant sur les aspirations du peuple Corse. La République Française ne saurait remettre en cause ses principes fondamentaux, lesquels visent à l'éradication des peuples historiques vivant sous sa juridiction.

photo--34-.jpg Lors de la manifestation du 9 février 2013 pour le maintien des arrêtés Miot, la jeunesse avait sagement défilé dans les rues de Bastia derrière notaires, notables et politiciens au curieux motif que "la France entière nous regarde" ainsi que le proclama alors  Maitre Spadoni.

 

Les jeunes ont apprécié le résultat, décidé de prendre leur destin en main et l'initiative d'un mouvement d'insoumission destiné à s'élargir à l'ensemble du peuple. Au son des chants patriotiques et équipés de materiels divers et variés, ils se sont donc lancés, dès la fin officielle  de la manifestation, à l'assaut de la représentation de l'état français dans la cité paoline défendue  par plusieurs centaines de policiers et gendarmes. La confrontation a duré plusieurs heures et fait une vingtaine de blessés.

 

Le "printemps Corse" est enclenché, qui télescope la campagne électorale des municipales et perturbe les dérisoires stratégies et plans de carrières au sein du Système qu'induit ce type de mascarade.

 

Reste à définir le débouché politique d'un tel mouvement de révolte  si celui-ci parvenait à s'étendre et se généraliser. Etablissement d'un simple et provisoire rapport de force visant à d'hypothétiques avancées au sein du cadre idéologique et institutionnel du Système ou processus de rupture aboutissant à un renouveau de l'idée d'Indépendance, de pratiques d'Auto-détermination mais aussi de Dissidence de masse et de Sécession ? 

 

La réponse à cette question cruciale se trouvera dans le degré de conscience politique de la base nationaliste,celui de sa perception des enjeux et processus globaux dans lesquels s'insère la question Corse, et la persistance ou la disparition de l'instinct collectif de survie au sein de notre peuple 

 

 

 

A Squadra 

Partager cet article