Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

    Pourquoi le S.T.C est un syndicat de Classe ?

Quelle Classe ?

Il s'agît de la classe sociale la plus nombreuse dans notre pays, c'est à dire la quasi
... totalité des salariés, de ceux et celles qui ne vivent que de la vente de leur force de
travail, ceux et celles qui en ont vécu (les retraités), ceux et celles qui ont vocation à
le faire (chômeurs, jeunes en formation…). Plus simplement des travailleurs du
public et du privé.
Pourquoi défendre cette classe ?
Parce qu'elle constitue l'immense majorité du peuple Corse et incarne ses forces
vives qui produisent la richesse de notre pays.
Parce qu'elle est le vecteur naturel d'une identité populaire multi-séculaire issue de
la paysannerie corse.
Parce qu'elle s'oppose aux intérêts de la classe possédante *.
· il s'agît essentiellement en Corse d'une « bourgeoisie marchande » (Grande
Distribution, BTP, Tourisme). Cette bourgeoisie marchande est adossée aux intérêts
des multinationales européennes. Ces multinationales sont les vecteurs du
capitalisme en Corse et détruisent les acquis sociaux des salariés, artisans et
travailleurs indépendants.
Quelle différence entre un syndicat de classe
et un syndicat réformiste ?
Un syndicat de classe est le premier lieu de défense et d'auto-organisation
démocratique du monde du travail. Il lutte contre les politiques antisociales des
gouvernements, refuse les compromissions avec le grand patronat, et refuse le
paternalisme du patronat insulaire quand celui-ci bafoue les droits des salariés. En
fait l'intérêt du plus grand nombre, les intérêts de classe, passent avant les intérêts
particuliers. C'est le contraire d'un syndicat réformiste*
· Un syndicat réformiste est un syndicat qui peut accompagner les politiques
antisociales des gouvernements ( ex : réforme retraites ) et/ou coloniales ( ex:
décorsisation des emplois ). C'est aussi un syndicat, qui, en échange d'avantages,
collabore à une cogestion avec le patronat. Dans ce syndicat les représentants des
salariés peuvent confisquer le pouvoir qui leur était délégué par leurs propres
adhérents, devenant ainsi des bureaucrates. Pour toutes ces raisons Le S.T.C s'oppose
à cette conception réformiste du combat syndical.216929_100756743344183_100002295722113_3964_4466706_n.jpg

Partager cet article