Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Contrairement à celui d'Ingrid Bettencourt ou Florence Cassez, le nom d'Ankhar Kotchneva est inconnu du grand public occidental.  Depuis plus de deux mois, cette journaliste est pourtant retenue en otage par un groupe terroriste islamiste opérant en Syrie pour le compte de la pseudo "Armée Syrienne Libre" ( ASL).

Citoyenne ukrainienne née d'une mère palestinienne, Ankhar Kotchneva s'est rendue en Syrie dès le début de la crise politique dans ce pays. Travaillant en freelance pour les médias russes, notamment les chaînes de télévision NTV, REN TV et Russia Today ainsi que le site d'actualités Utro.ru, elle a accompagné des journalistes russes et ukrainiens en mission en Syrie. Au moment de sa disparition, annoncée le 12 octobre dernier par une connaissance de la journaliste, Mme Kotchneva ne faisait partie d'aucune équipe de tournage de ces médias. Selon les médias, la journaliste soutient le régime du président Bachar el-Assad et a beaucoup critiqué l'opposition syrienne sur son blog.

Le  13 décembre  dernier la journaliste a été menacée de mort si une rançon de 50 millions de dollars n'était pas payée en échange de sa liberté. 

Des journalistes syriens comme etrangers sont régulièrement assassinés en Syrie par des groupes armés et encadrés par les services du Quai d'Orsay, composés de mercenaires et de jihadistes rebaptisés "combattants de la libertè" par la propagande occidentale.

 Le travail d'Ankhar Kotchneva apporte une vision différente  de l'opposition  au régime nationaliste syrien. Cette journaliste courageuse est aujourd'hui victime de la guerre menée, entre autres, par la France contre un pays libre et souverain .

 

Liberté pour Ankhar Kotchneva !!

 

a squadra

 

 

 

Partager cet article