Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

       

 

  La menace terroriste liée au salafisme et à la montée en puissance de l'Etat Islamique est, nul ne l'ignore, instrumentalisée par les cercles politiciens atlantistes  pour justifier lois d'exception et surveillance généralisée de populations européennes qu'ils considèrent en réalité comme leurs seuls véritables ennemis.

C'est pour contrer le flot ininterrompu du désinformation émanant des médias occidentalistes, mais aussi pour faire face à une menace réelle ( pour les populations, jamais pour le pouvoir ) que nationalistes européens et arabes renforcent depuis plusieurs années des liens historiques.

 

C'est dans ce cadre qu'une délégation du mouvement solidariste de Wallonie ( Belgique francophone ) NATION, était invitée en Syrie du 27 au 31 octobre derniers. Nos camarades Kris Roman ( par ailleurs responsable du réseau d'information Eurorus ) et Hervé Van Laethem ( fondateur de l'organisation "Nationalistes contre l'OTAN" ) ont rencontré plusieurs ministres ainsi que des responsables politiques et religieux de la République Arabe Syrienne. Ils ont pu exprimer devant les médias syriens la solidarité active des nationalistes d'Europe envers leurs camarades de combat du monde arabe face à leurs ennemis communs. Ils pourront témoigner à leur retour de l'état réel de la situation sur place et de la solidité du régime baasiste devant l'adversité.

 

                                       A Damas, Nationalistes Européens et Arabes, unis contre le salafisme...

syrie

 

La forteresse Nationaliste syrienne, son peuple, son armée et son président résistent héroïquement  depuis plus de trois ans aux assauts conjugués et coordonnés du bloc atlantiste et des groupes terroristes inspirés du Qatar, de la Turquie et de l'Arabie Saoudite.  Cette agression faisait suite à celle perpétrée contre la Lybie par la même alliance, qui se conclut par la destruction de la Jamahrya Arabe et Socialiste libyenne, le massacre de sa population, l'assassinat de son dirigeant Mouammar Kadhafi ( sur ordre de Paris ). L'est de la Libye est aujourd'hui contrôlé par des groupes apparentés à "l'Etat Islamique" tout comme que la vaste zone sahélienne jadis controlée par le régime kadhafiste.

 

En Europe, les mouvances  salafistes se développent, essentiellement grâce aux réseaux qataris favorisés par les gouvernements occidentaux. L'implantation du salafisme répond, outre sa propre logique prosélyte, à plusieurs objectifs relevant de la "gouvernance globale" . 

- répandre un climat de peur exacerbée par un conflit de basse intensité mais latent et omniprésent, susciter une "demande d'ordre" parmi les populations victimes de la crise économico-sociale systémique et désamorcer d'éventuels mouvements de révolte de masse.  

- installer dans les zones urbaines européennes de véritables armées islamistes "dormantes" pouvant être activées sur ordre de Washington ( via Doha ou Ryad ) en cas de montée en puissance ou d'arrivée au pouvoir de forces politiques anti-mondialistes et "indociles".

 

DSCN0508

 

Le salafisme prospère sur le terreau de l'immigration de masse orchestrée par les gouvernements mondialistes d'Europe de l'Ouest. Mais de plus en plus, il est le fait de jeunes européens déracinés et révoltés par l'abjection du Système ( le chef militaire de "l'Etat Islamique" est lui-même un géorgien converti en prison ). Une lutte anti-salafiste conséquente ne pourra donc être disjointe de celle menée contre l'immigration .Elle ne sera pas menée au nom du libéralisme et des valeurs occidentales. La guerre victorieuse contre l'Islamisme radical, les hérésies et les stratégies qui le commanditent sera conduite en Europe sous l'étendard du Nationalisme et de la Tradition, comme ce fut le cas en Tchétchénie, comme c'est le cas aujourd'hui en Syrie.

 

A Squadra

 

 

Partager cet article