Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.anc-corsica.com/logacc.jpg 

 

   Les écrits et réflexions de Pierre Poggioli se caractérisent souvent par une liberté de ton et un anticonformisme tranchant avec la langue de bois en vigueur au sein de la plupart des mouvements politiques nationalistes. Le dernier texte publié sur son site internet "nutizie nustrale" et destiné à alimenter le débat public ne fait pas exception.

 

Intitulé "Corsisation des emplois, ce que les élus ne disent pas...ou plus", ce texte met l'accent sur la colonisation de peuplement "par en bas", favorisée par la décorsisation des emplois dans le secteur privé et les PME en majorité dirigées par des Corses. Un problème rarement abordé au sein d'un mouvement national traditionnellement enclins à exercer sa vigilance sur les administrations et l'encadrement des multinationales implantées sur l'ile.

 

  Mr Poggioli évoque des mesures  pouvant étre mises en application en cas de prise du pouvoir local par les nationalistes, à l'Assemblée de Corse notamment : concours régionaux, exigence de certificat de langue corse à l'embauche etc.

  La notion de "communauté de destin", parfois brandie comme un étendard, est remise dans son contexte, fort différent de celui d'aujourd'hui.

 

  La partie la plus interressante et "sulfureuse " de son intervention demeure néanmoins la fin du texte. L'ancien leader y évoque les chefs d'entreprises se réclamant du nationalisme corse qui pratiquent la préférence étrangère à l'embauche au sein de leurs établissements. Là, aucune recette miracle ni de solution d'ordre législatif n'est exprimée mais la question est soumise au débat.

 

  Plusieurs pistes de reflexion peuvent d'ores et déjà être évoquées pour une action "ici et maintenant" de la mouvance nationale, sans attendre une hypothétique prise de pouvoir :

 

-L'une, négative, consisterait à refuser les candidatures et la présence sur les listes nationalistes de chefs d'entreprise ou cadres DRH ne pratiquant pas la corsisation des emplois dans leur établissement.

 

-L'autre, positive, serait de mettre en place un travail de lobbying en direction de notre peuple et des consommateurs par l'attribution d'un "label patriotique" décerné par une commission formée à cet effet, aux entreprises pratiquant la corsisation des emplois, valorisé sous forme publicitaire ou autres. La mise en place d'un "pole-emploi" corse mettant en relation chercheurs d'emploi et entreprises patriotes peut être également envisagée. A contrario, des campagnes de boycott pourraient être lancées contres les établissements anti-corses.

 

  Mr Poggioli pose la question de la responsabilité des Corses dans leur propre marginalisation. Une initiative qu'il convient de saluer.

 

A Squadra

 

 

la contribution de Pierre Poggioli : 

 

  http://www.pgp-web.com/cn/?p=566

 

 

Partager cet article