Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.corsenetinfos.fr/photo/art/default/5575150-8314111.jpg?v=1370208646

  Fondée il y a plus de deux ans, l'association nationaliste "Ponte Novu" intervient régulièrement dans le débat politique insulaire. Rencontre avec Ghjuvan Andria Culioli, Jean Paya Castellani et Francescu Neviani, trois de ses principaux animateurs.

 

    1)   Rappel des objectifs de l'associu 

 

    L'associu "Ponte Novu"(A.P.N.) a été fondé en 2011 pour défendre la culture et les traditions du peuple Corse. Nous sommes intervenus publiquement sur certains thèmes qui nous sont apparus importants, comme les flux migratoires ou le mariage pour tous qui nous semblaient insuffisamment abordés par le mouvement national corse. Bien que cela puisse paraître prétentieux à priori, nous nous étions donné un rôle d’aiguillon envers les partis qui le composent. L’exemple de la communauté de destin est symptomatique à ce titre, il y a deux ans, nous étions les seuls à dire qu’elle n’était plus d’actualité et qu’il fallait avoir le courage de la remettre en cause. Nous remarquons aujourd’hui que plus en plus nombreux sont ceux qui s’expriment dans ce sens au sein du mouvement national. Pourtant nous nous sommes fait agonir d’insultes. Nous étions des racistes, xénophobes, donc des fascistes. Nous étions obligatoirement d’extrême droite, certainement des sous marins du F.N. C’est bien entendu faux : L’A.P.N. est une association déclarée officiellement et reconnue, dont le but est d’œuvrer à la défense de l’identité Corse et ses membres sont des hommes et des femmes qui se sont réunis spontanément, sans parti politique et plutôt même dans l’opposition à un système politique à bout de souffle dont l’appareil se décrédibilise quotidiennement. Nous ne nous inscrivons pas dans le paysage politique classique proposé par Paris et nous pensons que c’est en cela que nous provoquons des réactions exacerbées des partis institutionnels ou de ceux qui sont en passe de le devenir.  

 

      2) Vos prises de positions sur la "communauté de destin" ou" le mariage pour tous" ont suscité des réactions contrastées ( positive au sein de la base sympathisante nationaliste, plus réservées chez les cadres ) A quoi attribuer cette dichotomie ?

 

 

Les leaders fréquentent de plus en plus assidûment les institutions républicaines en quête de reconnaissance, et ce faisant abandonnent progressivement les fondamentaux qui les ont portés, ils s’imprègnent, « à l’insu de leur propre gré », de cette idéologie mondialiste portée par la France : une sorte de gage, gagnant gagnant, donné à la République qui se rassure et aux natios qui deviennent fréquentables, ce qui laisse leur base orpheline. Le problème est là, il est inhérent au processus politique, dit républicain, qui consiste à récupérer une contestation en l’édulcorant et la faisant sienne. Les Corses et les nationalistes, habitués depuis plus de deux siècles au régime du bâton et de la carotte, ne sont pas dupes et se retrouvent naturellement en accord avec nos idées. Heureusement car on voit bien sur le continent ce que donne l’abandon des préoccupations du peuple, les électeurs se sentant abandonnés, se tournent vers un vote contestataire pour faire « payer » leur mécontentement et le principal résultat est de faire le lit du Front National, d’autant mieux qu’il prend le soin de se camoufler sous l’aspect d’une vague bleue marine.

Oui nous dénonçons, une politique inconséquente d’immigration depuis bientôt quinze ans qui consiste à laisser s’installer en Corse au moins 5 000 nouveaux arrivants par an nourrissant ainsi un marché de l’emploi en constante dégradation, et créant les conditions d’une sous-enchère sociale et la paupérisation des Corses obligés d’accepter des salaires indécents et le travail au noir. Non cela ne fait pas de nous des extrémistes puisque nous rejetons dos à dos et combattons les vrais extrémistes qui sont le Front national et le Front de gauche qui viennent récemment de voter ensemble au parlement Européen contre une résolution visant à reconnaître le droit des langues minoritaires en Europe.

Si nous sommes une émanation, c’est celle du peuple, si nous sommes une force c’est celle des patriotes viscéralement attachés à leur terre, et si nous représentons une menace, c’est pour tous les partis qui s’engagent dans une voie de collaboration avec un état français qui historiquement a toujours voulu annihiler l’identité Corse.

 

    3) Quels sont vos projets pour les mois à venir ? 

       

 

Puisque certains feignent de nous ignorer, que d’autres nous assimilent par commodité à une nébuleuse ethno-identitaire d’extrême droite, pour nous combattre au nom des principes d’une république qui non seulement n’est pas la notre, mais ceux d’un état qui nous a conquis militairement, nous allons redoubler d’effort dans la communication et continuer de porter la parole de nos compatriotes, n’en déplaise aux institutions et leurs courtisans. Chaque jour de nouveaux partisans nous rejoignent, cela nous fortifie bien sur, et nous conforte dans nos convictions.

Essentiellement nous allons développer dans l’année qui vient des projets liés à la préservation de la mémoire historique de notre peuple, en lien avec nos amis d'I NAZIUNALI, par exemple. A l’image de l’abandon des nationalistes néo mondialistes, la commémoration du 8 mai 1769 à Ponte Novu se réduit comme peau de chagrin depuis quelques années, nous allons lui redonner le souffle qu’elle mérite et la force qu’elle devrait inspirer. Si militairement cette bataille est une défaite des patriotes Corses, et nous voulons saluer chaque année leur sacrifice, pour nous c’est le début de la résistance et nous nous inscrivons dans cette dynamique d’espoir pour notre peuple, d'où le nom de notre association.

De la même façon, nous souhaitons reprendre une initiative qui a disparu, relancer un « contre 14 juillet » en Corse en nous appuyant sur une concordance des dates qui veut que ce soit entre le 13 juillet et le 15 juillet que Pasquale Paoli ait été nommé à la tête de la future république démocratique Corse. Nous pourrons bientôt vous en donner les grandes lignes.

Nous ne nous interdisons pas pour autant, d'intervenir dans le débat politique à venir.

Nous voulons contribuer à la réflexion de l’avenir de la Corse. Nous soutenons les prisonniers politiques Corses qui subissent la double peine de l’emprisonnement et de l’éloignement de leurs familles contrairement à la loi de l’état Français qui sait très bien faire des accommodements ou être impitoyable, comme ça l’arrange, démontrant s’il le fallait encore que cette République ne peut pas être porteuse d’espoir pour la Corse, tout au contraire. Nous continuerons de nous exprimer, sans tomber dans le piège, de l’actualité qui consiste à s’obliger d’avoir une réponse immédiate à tout, au contraire nous mûrissons notre projet avec patience et détermination, sans compromission en nous inspirant de ce qui a fait la grandeur de notre nation dans l’histoire et en l’enrichissant de la volonté du peuple dont nous resterons toujours à l’écoute à l’inverse des officines politiques Parisiennes et leurs relais provinciaux qui depuis qu’elles se reproduisent entre elles ont quasiment perdu le contact avec la réalité du terrain et qui sont sérieusement menacées de sclérose. Leurs appareils vidés de toute idée et même de sens politique, ce qui est en soi est paradoxal, n’étant plus que des écuries à candidats opportunistes.

 

   http://img15.hostingpics.net/pics/4035092269081954970738286612632369n.jpg

 

Pour en savoir plus sur l'action de l'associu :

http://corsicapatrianostra.over-blog.com/article-l-associu-ponte-novu-in-bastia-22-7-12-108465455.html

 

http://corsicapatrianostra.over-blog.com/article-l-associu-ponte-novu-en-assemblee-generale-117662978.html

 

http://corsicapatrianostra.over-blog.com/article-l-associu-ponte-novu-contre-le-mariage-pour-tous-114112509.html

 

http://corsicapatrianostra.over-blog.com/article-l-associu-ponte-novu-s-engage-pour-les-valeurs-familiales-110432529.html

 

http://corsicapatrianostra.over-blog.com/article-l-associu-ponte-novu-a-bastia-en-defense-de-la-famille-118286345.html

 

Partager cet article