Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Iannis Nicolopoulos est le responsable des relations exterieures du Mouvement National Grec ( Ethniko Metopo ), l'une des principales organisations de la résistance nationale en Grèce. Il répond à nos questions :

 

 

  1) Pourquoi avoir crée le Mouvement National Grec  ( Ethniko Metopo )?

 

- Ethniko Metopo a été crée par un groupe de dirigeants historiques du mouvement national pour exprimer, de manière originale et loin de toute forme de folklorisme, les idées nationales, nos idées, au sein de la société grecque. Ethniko Metopo est un mouvement politique moderne, se projetant dans le futur et son ambition est de proposer à notre peuple un projet politique révolutionnaire pour la reconstruction nationale, un projet alternatif au système actuel.

 

2) Quels sont vos objectifs ? Vos moyens d'actions ?

 

- Notre principal objectif est de donner un nouvel espoir et une réelle perspective aux Grecs. Une perspective pour surmonter la décadence dans laquelle plonge notre pays, éliminant et détruisant les structures et les fondements de notre nation et de notre société, grace auxquels nous sommes parvenus à survivre durant notre longue histoire.Notre mouvement est doté d'un programme détaillé, d'idées claires et de desseins alternatifs.Notre vision du monde et de la vie est Traditionnelle et nous sommes pour  une Grèce libre dans une Europe des Peuples, dont la souveraineté et les identités seront respectées et en même temps, coordonnées pour les défis et les nécessités du Troisième millénaire. Nous nous battons quotidiennement contre le mondialisme et la globalisation sous toutes ses formes, contre l'immigration clandestine,et  il vaut mieux parler là d'une  vraie colonisation massive et sauvage de l'Europe par les populations africaines et asiatiques, qui menace notre identité. Nous nous battons aussi contre les revendications turques sur les frontières de la Grèce qui depuis toujours se trouve en première ligne face au péril islamique et constitue un bastion traditionnel du Vieux Continent. Nous militons également pour la justice sociale la plus large possible et la protection des classes sociales les plus précaires, désormais touchées de plein fouet par la crise frénétique de l'Euro et des politiques imposées par les milieux  dirigeants de l'Union Européenne qui empéchent la croissance économique et qui plongent des milliers de familles grècques dans la misère.

 

 

 

3) Quelle est la force réelle des groupes d'extrème gauche en Grèce ? Quels sont leurs liens avec le pouvoir ?

 

 - En Grèce, les groupes d'extrème gauche agissent dans un cadre trés complexe et obscur .Sous la couverture et l'appui des partis de la gauche institutionnelle,et en particulier du parti SYRIZA , qui est actuellement le plus grand parti de l'opposition au sein du parlement grec, existe un réseau de groupes extrémistes qui, dans les rues et les places de notre pays, se livrent à des activités violentes qui ont provoqué la mort de personnes innocentes.En même temps, il existe un service de secours juridique, bien organisé et lié au pouvoir judiciaire qui protège ce type d'activités, lesquelles sont en outre encouragées par la presse de gauche.Le pouvoir politique s'est montré incapable ces dernières années d'affronter de manière efficace les actions illégales de l'extrème gauche.Ces derniers mois a été mis en lumière des cas de terrorisme et de lutte armée de la gauche, avec l'arrestation de certaines personnes,quasiment toutes issues de familles ricches et bourgeoises  qui avaient commis une série de crimes contre l 'ordre public . La question du terrorisme est une histoire qui vient de loin et a des racines profondes venant des lendemains de la chute du régime des Colonels . Le terrorisme demeure  au service de certains intêrets politiciens, gardant un rôle capital dans la domination de la gauche sur la vie politique grecque.

 

 

4) Un véritable front contre l'austérité vous semble-t-il possible en Grèce ?

 

- Un véritable front contre l'austérité est aujourd'hui plus que jamais d'actualité, non seulement en Grèce mais dans tous les pays méditérranéens, afin d'affronter de manière efficace les politiques imposées par l'Allemagne à l'Union Européenne, méprisant la volonté et les exigences des peuples et qui nous conduisent au désastre. C'est unis que nous, les peuples méditerranéens, pourrons résister et maitriser aussi bien la crise des économies européennes que les défis de cette nouvelle ère. Le peuple grec  subit dans sa chair depuis tois ans les conséquences dramatiques d'une austérité sans précédent.Ensemble nous devons trouver les solutions et les formules justes pour atteindre un nouveau développement de nos économies et la croissance.Nous pensons que dans un monde aussi complexe, c'est unis que nous pourrons assurer notre survie et un futur meilleur pour nos enfants, dignes de notre histoire et de notre civilisation.

 

 

5) Qu'attendez vous de vos camarades européens ?

 

- De nos camarades européens, nous attendons et désirons ardemment une étroite collaboration sur toutes les thématiques communes et les graves menaces qu'affronte notre patrie, en particulier le péril islamiste que représente la Turquie non seulement pour la Grèce, mais pour toute l'Europe et qui occupe déjà une partie de Chypre.Nous devons élaborer des projets et des stratégies communes face aux problèmes qui nous entourent et développer des actions collégiales.Nous devons en outre prendre conscience de notre identité européenne issue du fond des siècles, les racines ethniques et culturelles qui fondent notre passé commun et les liens infinis qui existent entre nos nations, toujours dans le respect de la diversité de chacun de nous.L'Europe de demain sera la nôtre ou ne sera pas !!

 

Merci Iannis

Partager cet article