Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

    472_1.jpg 

 

      Il y a semaine, une tempête baptisée Cléopatra, dont la force fut comparée à celle d'un cyclone, frappait la Sardaigne, faisant 18 morts, semant désolation et  destructions dans la région d'Olbia, au nord-est de l'ile. Ponts et routes détruits, milliers d'habitations endommagées par les précipitations, centaines de familles dans la detresse, le cauchemar vécu par le peuple sarde laissera des marques indélébiles dans sa mémoire collective.

 

  Immédiatement aprés le drame, s'est déployé en Sardaigne même et à travers la peninsule italienne un immense mouvement de solidarité envers les sinistrés. La Corse n'a pas été en reste et a répondu présent face à la détresse de "l'isula surella". De Bunifaziu au Cap Corse se sont mobilisés les volontaires, organisés les secours, ont afflué les dons. Un élan de solidarité spontané, naturel, populaire, loin du strass et des paillettes du "charity business" et de l'attention des grands médias, ordinairement si prompts à gloser sur la "culture de la violence" caractérisant les Corses.

 

A Olbia, un peuple digne et debout fait face à l'adversité

  A cette occasion s'est exprimée sans détours la fraternité de deux peuples qui sans doute n'en faisait qu'un à l'origine, deux peuples liés par une culture, une histoire, des traditions et un destin communs.

Mais au delà de ces évidentes considérations, il convient  également d'évoquer la tenue et la dignité dont firent preuve les Sardes au cours de cette terrible épreuve, similaires à celles des italiens des Abruzzes, touchés eux par un séisme en  avril 2009 qui fera des centaines de victimes.

Une attitude que l'on comparera avec ce qu'il advint lors d'un drame de même nature si ce n'est de même ampleur survenu aux Etats Unis en  août 2005, lorsque la Nouvelle Orleans fut dévastée par l'ouragan Katrina .Pillages, émeutes, viols, meurtres, commis par les gangs comme par les "citoyens ordinaires", exactions perpétrées par les sauveteurs et forces de l'ordre, intervention sanglante  de l'armée contre la population qu'elle était censée protéger, la zone touchée par une catastrophe naturelle sombra dans le chaos .

 

Nouvelle Orléans août 2005, le "rêve américain" se dévoile au monde...

Au yeux du monde se révéla, s'il en était encorre besoin, le caractère décadent et barbare d'une société régie par le matérialisme, le culte de l'avoir, le déracinement et le "melting pot", une société prétendant s'ériger en modèle pour le monde entier. 

 

Le peuple sarde, comme son voisin corse d'extraction européenne, de culture latine charpentée par les valeurs du catholicisme, sut  lui , au coeur même de l'épreuve, montrer le visage de la Civilisation et de la Vie.

 

  forza è curagiu  à i nostri fratelli Sardi !

 

A Squadra

Partager cet article