Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ3GmFE6bg1NQkBJzW_73WBl43iE-Jb1snPe8-DQP5kJLH1dLyC

"la Corse a un passé de Nation, né d’événements complètement étrangers à l'histoire de France. Elle possède les caractéristiques d'une nationalité répondant aux définitions modernes : elle forme un ensemble géographique parfait ; par son peuple, par sa langue, par sa race, par son caractère, par ses coutumes, par ses traditions"

A  MUVRA 6 AVRIL 1930

 

"Nous ne voulons plus de gouvernements d'hommes étrangers à notre pays, à notre race. Nous voulons un gouvernement corse, en Corse, pour être gouvernés par des hommes de chez nous, que nous connaîtrons, que nous aurons choisi et que nous pourrons contrôler. Nous voulons un gouvernement corse, parce que nous sommes une vieille nation qui a son histoire et sa langue et qui a été indépendante et heureuse avant de devenir française par force"http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ7rktRE_IS88BQlfidZQiJfZH_AFO16MbMjkgNZ8dnGa_nMEKxOw

 

A MUVRA 24 FEVRIER 1935

 

"la Corse n'est pas un département français, c'est une Nation vaincue qui doit renaître"

 

A MUVRA 1 FEVRIER 1921

 

"La population corse est le résultat du mélange de deux éléments et une des moins métissées qui existent"

 

A MUVRA 1 MARS 1938

 

"Les Français développent en Corse le fonctionnarisme avec l'idée fixe que la nomination d'un garde champêtre ou d'un garde-chiourme pour les condamnés, suffit pour faire le bonheur de notre pays. Mais ils se trompent. Nous les descendants et admirateurs du Grand patriote Paoli, nous réclamons notre indépendance, notre autonomie. Nous sommes Corses avant tout et nous voulons notre liberté […]. Quand nous nous serons mis en tête que nous faisons venir inutilement du continent tout ce qui est nécessaire à l'alimentation, quand nous nous serons bien convaincus de cette idée, que le fonctionnarisme porte notre peuple à la ruine et qu'il est plus lucratif de travailler ses terres en toute indépendance que de servir comme les derniers esclaves, dans une quelconque administration, alors la Corse sera libre, la Corse sera riche. L'autonomie de l'île sera proclamée, nous ne serons plus les esclaves d'aucune nation […]. Nous sommes Corses et nous voulons vivre libres et sans chaînes" 

 

A TRAMUNTANA 13 NOVEMBRE 1898

 

« La population corse est une race des moins métissées qui existent. De cette pureté résulte une dissemblance des mœurs, sensible avec la plupart des groupes voisins, mais profondément marquée avec la population française mélangée par de nombreux apports".http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQeJ4LyvfIbEYshl7jLpANzaagJtjhAFu5O4tElLXyIouzGRBSTEQ

 

A TRAMUNTANA 21 NOVEMBRE 1901

 

Partager cet article