Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://syrianfreepress.files.wordpress.com/2013/07/european-solidarity-front-for-syria-350.jpg?w=529 

Le Front Européen pour la Syrie, composé de militants anti-impérialistes européens soutenant la Syrie nationaliste organise une nouvelle manifestation à Prague le 31 août prochain alors que les évènements s'accelèrent, tant sur le terrain que sur le front diplomatique.

Constatant l'échec des groupes terroristes de la pseudo Armée Syrienne Libre et du Front Al Nosra  qu'ils portent à bout de bras, l'axe atlantiste et ses supplétifs européens et arabes se sont lancés dans une vaste entreprise d'intoxication des opinions publiques occidentales autour des "armes chimiques" soi-disant utilisées par l'armée régulière syrienne. Une opération cousue de fil blanc, dans le droit fil de celles usitées au Kosovo, puis en Irak. Nul n'ignore en effet que les équipes d' "observateurs de l'Onu" sont en réalité constituées d'agents des puissances occidentales chargés d'avaliser les scénarios décidés à Washington en vue d'une intervention militaire directe.

 

Comme l'a avoué le journal atlantiste Le Figaro, « les premiers contingents syriens formés à la guérilla par les Américains en Jordanie seraient entrés en action depuis la mi-août dans le sud de la Syrie, dans la région de Deraa.
Un premier groupe de 300 hommes, sans doute épaulés par des commandos israéliens et jordaniens, ainsi que par des hommes de la CIA, aurait franchi la frontière le 17 août. Un second les aurait rejoints le 19.  »

Parallèlement des attentats sous faux drapeaux visant à déclencher des conflits communautaires sont perpétrés au Liban voisin afin d'affaiblir  les forces de résistance de ce pays.

 

En France, l'appareil propagandiste tourne à plein régime, sous la direction de Bernard Henri Lévy, Bernard Kouchner et le ministre des Affaires Etrangères Fabius.

 

La confrontation entre les forces impérialistes ( et leurs auxiliaires jihadistes ) et le bloc eurasiste prend donc sur le front syrien un caractère ouvert et global. En jeu, le controle d'une zone stratègique de première importance pour Washington et Tel Aviv, dans l'optique d'une future agression contre l'Iran, la disparition d'une base arrière pour la résistance palestinienne mais aussi la survie des communautés chrétiennes de Syrie, menacées d'extermination en cas de chute du régime de Bashar El Assad.

Selon l'evêque catholique d'Alep, Mgr Audo ( interrogé par Radio Vativcan ), " s'il y avait une intervention militaire, cela voudrait dire, selon mon appréciation, une guerre mondiale." 

 

 

 

http://www.frontesiria.org/wp-content/uploads/2013/08/1002794_351357351659266_1390728854_n.jpg 

 

La Syrie nationaliste, libre et indépendante, forte du soutien d'une grande majorité du peuple et de nombreux alliés, a plus que jamais besoin de la mobilisation de toutes les forces et consciences anti-colonialistes en Europe.

 

A Squadra

 

 

 

 

Partager cet article