Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Mr Jean Paya Castellani nous fait parvenir une tribune libre que nous publions bien volontiers.

 

http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-prn1/s200x200/69269_10151520418859427_1933689198_n.jpg

A bons collabos, Salut


Face à un gouvernement aux abois, les bretons ont bien compris que l’heure n’est plus aux tractations de palais pour obtenir des promesses qui ne seront jamais tenues, mais bien à la résistance populaire ! Nous sommes entrés dans une situation pré-insurrectionnelle, il va falloir choisir son camp, celui des passe-droits, des courbettes et des petits arrangements, ou celui du combat. Le gouvernement Français se divise, et offre aujourd’hui un choix « Cornélien » entre un ministre de l’intérieur bâton et un président carotte molle. Nous devons rejeter les deux. Que la gauche mène la France à une faillite totale , économique et morale, avec une politique dénuée de sens et de plus en plus opportuniste ; je taxe, je taxe pas; je condamne la fraude fiscale et mon ministre du budget est le premier à en faire ; je fais la guerre aux Islamistes au Mali et je les armes en Lybie ; je m’apitoie sur le sort d’une écolière expulsée pendant une semaine et je laisse mourir 20 000 émigrants noyés aux portes de l’Europe ; c’est une chose, mais nous ne devons pas accepter qu’elle entraine notre nation Corse dans son naufrage. Ouvrez les yeux, cessez de faire semblant d’y croire, le gouvernement Français refuse des décisions prises à une majorité écrasante quand ce n’est pas à l’unanimité d’une chambre de la C.T.C. dirigée par ses propres alliés politiques, sur la cooficialité de la langue, sur le statut de la Corse entre autres. La gauche insulaire, a Manca en tête allume des contre feux dérisoires en cherchant à faire oublier la réalité et reprends ses réflexes archaïques en criant aux fascistes dans un communiqué truffé de mensonges, il est vrai qu’on est plus à un près. Elle espère déclencher le vieux réflexe républicain, tous unis contre « les rats », comme elle dit, oubliant au passage qu’elle favorise son avènement et qu’à force de crier au loup, on finit par ne plus y croire. Le loup il est dans la bergerie depuis 244 ans, ilest tellement rusé ce loup qu’il a convaincu nos aïeux d’aller se faire tuer dans des guerres qui ne les concernait pas vraiment, il emprisonne les vrais patriotes et épargne les brebis galeuses, il renie ses promesses et parvient toujours à faire croire qu’il va tenir les prochaines. Une fois de plus la gauche se trompe de combat, ce n’est pas aux rats qu’il faut crier, mais au loup Français colonialiste, notre chance historique c’est qu’il est bien malade ce loup et que nous devons profiter de cette opportunité pour nous en défaire. A bons collabos salut !   

Partager cet article