Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 Les dirigeants du SCB ont donc capitulé devant la LFP. Ils ont cédé aux pressions et  porté plainte contre leurs propres supporters . Neuf d'entre eux seront  poursuivis devant la justice française suite aux incidents du derby SCB-ACA .

En outre, la police française pourra désormais intervenir dans l'enceinte du stade bastiais, à l'appel du club. La LFP, et l'état français dont elle dépend et reçoit ses ordres, ont donc atteint leur but : briser l'unité entre dirigeants et supporters du SCB,et par la même le symbole "nationaliste" que représente le Sporting.

 

Une orientation saluée comme il se doit par les plumitifs du quotidien unique, désormais controlé par Bernard Tapie, l'homme des matches truqués de l'O.M., une référence en matière de morale et de déontologie sportive.

Une telle dérive n'aurait pu s'effectuer sans les regrettables incidents émaillant le derby entre les deux clubs corses.Regrettables et surtout ridicules echauffourées  entre les "bleus" et les "rouges", sous l'oeil goguenard des CRS, même si tout cela ressort  d'un certain folklore lié à ce type de rencontre.

La dramatisation de ces incidents somme toute mineurs s'inscrit en réalité dans une démarche d'éradication des supporters induite par le "footblall moderne", un divertissement désormais controlé par les entreprises capitalistes, en contradiction totale avec ce qui fut un sport populaire et identitaire.

 

 

Chacun doit prendre conscience de l'utilisation de ces pseudos rivalités par l'ennemi de tous les supporters et  espérer que l'unité se réalisera  face aux tentatives de les désigner comme boucs émissaires et à la répression qui ne manquera pas de les frapper indistinctement.

 

Le Système sait que le monde des "Ultras" est potentiellement un monde dissident, incontrolé, imperméable à sa propagande et enclin à une politisation rapide et radicale. Il cherche donc à l'éradiquer par tous les moyens.

 

Aussi les supporters corses doivent ils s'inspirer de leurs homologues d'Italie, qui à la suite du meurtre d'un ultra de la Lazio, Gabriele Sandri, par un policier, surent mettre de coté leur rivalité et  se rassembler par milliers pour affronter ensemble les "forces de l'ordre".

 

Une prise de conscience salutaire qui marquera peut être le renouveau d'un véritable esprit national au sein de la jeunesse Corse.

 

A squadra

 

 

 

 

Partager cet article