Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


 

 

 Chacun se souvient d'I Muvrini , le groupe fondé par les frères Bernardini à la fin des années 70 ,dans le sillage du riaquistu ,initié par Canta u Populu Corsu . Une époque d'engagement , de lutte , de solidarité à laquelle participeront I Muvrini , par leur simple existence et leur volonté de chanter dans la langue de leur peuple .

 

Depuis les "mouflons" se sont "humanisés", à l'image de leur public . Produits et distribués par une multinationale capitaliste  , I Muvrini ont rejoint le monde merveilleux de la " World Music " . Chansons en français , collaboration avec  avec les tetes d'affiche de l'industrie du disque , emploi de musiciens issus de la "diversité" , dénonciation des ennemis des Etats-Unis , de Timisoara à Jallalabad  ,les enfants de Tagliu Isulacciu ne font pas les choses à moitié ..

 

Le leader du groupe Jean-François Bernardini va aujourd'hui plus loin. Sa fondation "Umani" se propose de rééduquer les Corses par des séminaires sur la ....non-violence . C'est donc à Sisco que se retrouvent pour deux jours les "artisans de la non-violence" qui demain formeront notre peuple à "s'indigner autrement " , selon la terminologie  employée  par l'agent mondialiste Stephane Hessel dans son dernier opuscule et reprise par les faux contestataires de Madrid et Paris . Le tout en partenariat avec l'Education Nationale française .

 

Un appel aux Corses à "rendre les armes" , dans le droit fil des injonctions préfectorales , et de la propagande coloniale faisant de notre peuple un ramassis de sauvages à reprogrammer selon les principes du modernisme marchand .

Bernardini , bientot admis dans la troupe des Enfoirés ?

 

A SQUADRA

 

 

"Anu da vultà "  , chanson d'I Muvrini  dédiée aux prisonniers nationalistes Corses , au début des années 80

 

 

 

 

Partager cet article